10.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

Habitat: Le taux d’occupation des logements en baisse

L’Algérie est sur la bonne voie pour améliorer les conditions d’hébergement de la population, grâce aux grands projets réalisés ces dernières années. Selon la Déclaration de politique générale du gouvernement, le taux d’occupation des logements a enregistré une «baisse significative». Une tendance appelée à perdurer, grâce aux projets qui seront livrés prochainement et l’engagement des autorités publiques à maintenir les programmes de logement même en temps de crise. «Le taux d’occupation des logements a enregistré une baisse significative, en passant de 5,5 habitants/logt en 2000 à 4,4 en 2021. Il est attendu, selon une projection à fin 2024, la réduction de ce taux à 4,18», a précisé le document. Entre octobre 2021 et juin 2022, quelque 500 000 unités de logement, tous segments confondus, ont été attribuées, est-il précisé. Au titre de l’accélération de la réalisation du reste à réaliser au 1er janvier 2020, il a été procédé au lancement de
62 384 unités de logement, la livraison de 171 659 logements et la finalisation du programme de logements location-vente (AADL2) au niveau de 10 wilayas au 1er novembre 2022, a précisé la Déclaration de politique générale du gouvernement qui sera présentée demain devant le Parlement. Aussi, dans le cadre du lancement du nouveau programme d’un million de logements, la déclaration a mentionné l’inscription de 308 801 logements et le lancement de 34 856 logements de différentes formules ainsi que la livraison de 20 655 logements, dont 16 568 habitations rurales. Concernant l’éradication des bidonvilles et la résorption de l’habitat précaire, il a été lancé, durant cette période, la construction de 4 454 unités de logements publics locatifs (LPL). A cela s’ajoute la création de nouveaux lotissements sociaux au niveau des régions du Sud et des Hauts-Plateaux et de nouveaux pôles satellitaires autour des grandes villes, a indiqué la même source. Elle a également précisé qu’en matière d’aménagement et d’urbanisme, il a été procédé à la prise en charge des déficits en aménagement et en viabilisation des zones d’ombre identifiées en priorisant celles des communes disposant de moins de ressources, dont 1 357 sites lancés et 1 057 achevés en travaux. Faut-il rappeler que les pouvoirs publics ne lésinent pas sur les moyens pour régler la crise du logement et permettre à chaque citoyen d’accéder à un toit digne. Lors d’un Conseil des ministres, le Président Tebboune avait ordonné l’accélération du lancement de la Banque de l’Habitat et le parachèvement de tous les programmes et projets de réalisation de logements, toutes formules confondues, notamment les logements AADL. Tout compte fait, tout indique que le marché du logement et de la location devraient devenir plus accessibles aux citoyens. Grâce aux milliers de logements construits dans différentes wilayas du pays, les prix de la location ont connu une certaine baisse. En fait, si les tarifs demeurent chers dans les centres villes, les prix proposés sont de loin moins elevés au niveau des cités et agglomérations urbaines nouvellement réalisées. Et à la charge des autorités publiques d’y assurer les moyens de transport et d’infrastructures routières pour mieux desservir les résidents. Ce qui impactera positivement le marché de la location et arrangera de nombreux habitants.

Massi Salami

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img