3.9 C
Alger
jeudi 25 avril 2024

Guerre en Ukraine: Les États-Unis dévoilent leur plus importante salve de sanctions contre la Russie

«Si Poutine ne paye pas le prix de la mort et de la destruction qu’il répand, il continuera», a averti le président américain Joe Biden. Washington cible plus de 500 personnes et organisations de différents pays.

Par Rosa C.
Washington a annoncé ce vendredi 23 février sa plus importante salve des sanctions depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie il y a tout juste deux ans, ciblant plus de 500 personnes et organisations de différents pays, en réponse aussi à la mort de l’opposant Alexeï Navalny. Trois responsables russes font partie des personnes ciblées par les États-Unis, pour leur implication dans ce décès, a annoncé le département d’État. Des entreprises de 26 pays, des personnes de 11 pays, parmi lesquels la Chine ou l’Allemagne, font partie de ces plus de 500 individus et organisations ciblés pour avoir alimenté la machine de guerre russe, ou avoir aidé le pouvoir à contourner les sanctions internationales. Cela porte à plus de 4 000 le nombre d’entités visées par les sanctions américaines depuis le début de la guerre. Le département du Commerce a de son côté ajouté plus de 90 entreprises à sa liste noire. «Pour priver la Russie des ressources nécessaires pour soutenir sa guerre contre l’Ukraine, le Trésor désigne des cibles, notamment un rouage majeur de l’infrastructure financière russe ; plus d’une vingtaine de pays tiers qui ont échappé aux sanctions en Europe, en Asie de l’Est, en Asie centrale et au Moyen-Orient ; et des centaines d’entités au sein du complexe militaro-industriel russe et dans d’autres secteurs clés», a détaillé le département du Trésor. Parmi la longue liste, beaucoup d’entreprises technologiques des secteurs des semi-conducteurs, de l’optique, des drones, ou encore des systèmes d’information, et même un institut de mathématiques appliquées. Le système russe de paiement Mir est aussi sanctionné. Son développement «a permis à la Russie de construire une infrastructure financière qui lui permet d’échapper aux sanctions et de reconstituer les liens rompus avec le système financier international», a indiqué le département américain du Trésor dans un communiqué. Développées en 2015 face aux sanctions des Occidentaux après l’annexion de la Crimée en 2014, les cartes Mir – qui signifie «monde» et «paix» en russe – permettent aux Russes d’effectuer des règlements et de retirer de l’argent dans certains pays étrangers. «Si Poutine ne paye pas le prix de la mort et de la destruction qu’il répand, il continuera», a averti le président américain Joe Biden plus tôt vendredi, dans un communiqué marquant les deux années écoulées depuis l’invasion de l’Ukraine. Joe Biden cite dans son communiqué «plus de 500 nouvelles sanctions» contre «des individus liés à l’emprisonnement de Navalny» et contre «le secteur financier russe, l’industrie de défense, les réseaux d’approvisionnement et les auteurs de contournement des sanctions, à travers plusieurs continents». «Nous prenons des mesures pour continuer à réduire les revenus du secteur de l’Energie russe, et j’ai demandé à mes équipes de renforcer le soutien à la société civile, aux médias indépendants et à tous ceux qui se battent pour la démocratie autour du monde», a encore écrit Joe Biden. Plus tard, le président américain a estimé, lors d’une allocution à la Maison-Blanche, que «nous ne pouvons pas tourner le dos maintenant», car Vladimir Poutine «compte là-dessus». Les États-Unis et l’Union européenne appliquent déjà une batterie de sanctions contre Moscou depuis le déclenchement de la guerre consécutive à l’invasion russe de l’Ukraine, le 24 février 2022. L’administration Biden assure régulièrement l’Ukraine de son soutien, mais une nouvelle aide militaire américaine de 60 milliards de dollars est actuellement bloquée au Congrès, en raison en particulier de l’opposition du président de la Chambre des représentants, un allié de Donald Trump.
R. C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img