20.9 C
Alger
dimanche 26 juin 2022

Groupe «Bnat Sidi Ounif»: Des porte-voix d’un patrimoine ancestral

La Journée internationale de la femme, qui coïncide avec le huit mars de chaque année, est célébrée dans les quatre coins du pays. Des expositions, des spectacles animés par les femmes et pour les femmes sont organisés dans toutes les villes d’Algérie.

Par Abla Selles

Parmi ces nombreuses femmes qui œuvrent pour le développement du pays, la préservation de la mémoire nationale et le patrimoine ancestral, il y a huit femmes de la formation musicale «Bnat Sidi Oucif». Excellant dans un style musical du genre «Zeffani» (chants et musique de femmes dans la Saoura), ce groupe de femmes artistes constitue une invitation à la découverte du patrimoine culturel lyrique et poétique d’une partie de la Saoura.
Les membres de «Bnat Sidi Oucif» dont des chanteuses et musiciennes jouant uniquement des instruments de rythme. Créée en 2016, cette formation musicale interprète uniquement des chansons puisées dans le patrimoine culturel local de la région frontalière de Béni-Ounif (110 km au nord de Béchar), à savoir le «Zeffani», surtout celles animant les cérémonies religieuses, mariages et autres festivités, a précisé la responsable et porte-parole de cette formation artistique féminine, Zineb Aribi.
Son répertoire comprend, en plus des chants de femmes «Zeffani», les genres «Hadra», «Diwane», «Reggani», qui sont des variantes féminines des différentes expressions artistiques du sud-ouest du pays, mais aussi des textes de chants religieux et rituel de «Hadra», dans le but de préserver cette richesse patrimoniale et culturelle, tant de la région que du pays, a relevé l’artiste.
«Notre musique, à base d’instruments de rythme à savoir T’bal, Bendir, Derbouka et parfois les krakebs, est une musique traditionnelle de la Saoura, à travers laquelle nous contribuons modestement à la préservation de notre patrimoine culturel», a-t-elle affirmé.
Auparavant, chacune d’elles chantait de son côté, avant que le groupe «Bnat Sidi Ounif» ne naisse pour contribuer à pérenniser une partie du patrimoine culturel et artistique féminin de la région de Béni-Ounif, mais aussi pour témoigner de la richesse du patrimoine culturel algérien et contribuer à la promotion des femmes de la région dans les domaines liés à la culture et à la création artistique, a expliqué Mlle Aribi.
Les groupes de chanteuses sont toujours présents dans les cérémonies festives de la région et sont accompagnés d’instruments de rythme, plus que d’instruments à cordes, présents eux dans les groupes masculins, a-t-elle encore fait savoir.
«Bnat Sidi Ounif», très sollicitées à l’occasion de mariages et autres cérémonies religieuses et festives dans la wilaya de Bechar, ont pu aussi mettre en avant leur répertoire musical et vocal au cours de différentes manifestations culturelles et artistiques, notamment au cours du Festival national de chant et musique amazighs en 2018 à Béjaia.
Elles ont pris part également à l’animation d’une partie d’un spectacle pour femmes initié le 8 mars 2021 à l’opéra «Boualem- Bessaih» (Alger), de même qu’à différents galas et rencontres artistiques à l’échelle régionale et nationale, selon Mlle Aribi.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img