18.9 C
Alger
lundi 27 mai 2024

Grève et menaces de protestation dans l’Education: Le ministre réagit par… des promesses

«Nous prendrons en charge les préoccupations et les revendications du partenaire social conformément aux lois en vigueur», a indiqué, hier, le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, en réaction aux multiples menaces de grève formulées par les syndicats.

Par Thinhinene Khouchi

Hier, lors d’une série de réunions et de consultations avec les partenaires sociaux, le ministre de l’Education nationale a indiqué que «l’État accorde une attention spéciale au secteur de l’Education, qui à son tour s’occupera de tous les problèmes du département et travaillera à les résoudre afin d’améliorer la situation des employés de l’Education». En effet, réagissant au bouillonnement des travailleurs du secteur qui s’impatientent de voir une amélioration et une prise en charge réelle de leurs revendications et aux multiples menaces de grève, Belabed a assuré que «les portes du ministère restent ouvertes afin d’aborder et d’écouter attentivement les préoccupations du partenaire social. Nous travaillerons sans relâche et avec une grande détermination pour prendre en charge et résoudre les problèmes présentés par les partenaires sociaux». Le ministre de
l’Éducation a expliqué que l’objectif de la reprise des réunions avec les partenaires sociaux est de débattre et prendre en charge toutes les questions et préoccupations soulevées. Ces rencontres s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a appelé à un travail vigoureux avec le partenaire et où tous les cas seront traités conformément aux lois en vigueur. Dans le même contexte, il a révélé que «le ministère considère le partenaire social comme une force de proposition pour résoudre les problèmes qui se posent dans le secteur. D’autant plus que le secteur de l’Education a des objectifs et que l’État lui accorde beaucoup d’importance». Belabed a affirmé que «le gouvernement s’emploie désormais à concrétiser les décisions du président de la République pour améliorer le pouvoir d’achat des citoyens, notamment des salariés du secteur de l’Education», ajoutant : «Nous travaillons pour réaliser ce que nous voulons tous, c’est-à-dire établir la stabilité dans le secteur de l’Education et assurer, dans la mesure du possible, une écoute responsable de tout ce que proposent les partenaires». En outre, le ministre a indiqué qu’un comité technique a été récemment mis en place pour étudier les préoccupations de tous les partenaires sociaux concernant la loi spéciale pour les secteurs appartenant à celui de l’Education nationale. «Nous accueillons également toutes les suggestions que nous examinerons et prendrons en considération». Le premier responsable du secteur a appelé les partenaires sociaux à soumettre leurs suggestions pour reconsidérer la loi, notamment celles qui bénéficient aux salariés du secteur.
T. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img