26.9 C
Alger
lundi 26 septembre 2022

Grave dérive de la représentation diplomatique marocaine à New York: La classe politique dénonce un «acte hostile»

Le recours de la représentation diplomatique marocaine à New York à la distribution d’une note officielle aux pays membres du Mouvement des Non-Alignés dans laquelle elle soutient le prétendu «droit du peuple kabyle à l’autodétermination» a fait réagir la classe politique nationale. Le RND a indiqué dans un communiqué que «cet acte dénote clairement le soutien actuel du Maroc à un groupe terroriste connu et met à nu le plan caché derrière la normalisation des relations avec l’entité sioniste, dont le but est d’ébranler la stabilité de l’Algérie et de consacrer officiellement l’engagement du Royaume du Maroc dans une campagne hostile à l’Algérie». Et d’ajouter que «l’amalgame fait entre une question de décolonisation reconnue par l’ONU et un complot ciblant l’unité de l’Algérie est en contradiction flagrante avec le droit international et l’acte constitutif de l’Union africaine (UA)». Le RND a ainsi appelé le peuple marocain frère à «la vigilance et à la mobilisation contre le régime du Makhzen qui constitue une menace pour la stabilité de la région», l’incitant à «prendre conscience de la gravité des actes commis par son régime sur son avenir et celui de la région». De son côté, le FLN «condamne énergiquement le soutien apporté par l’ambassadeur marocain durant le débat général de la réunion ministérielle du Mouvement des Non-Alignés, tenue via visioconférence, au prétendu mouvement ‘’MAK’’, classé terroriste, en appelant à l’indépendance d’une région chère du territoire algérien». «Les manœuvres honteuses et provocatrices du Makhzen, ajoute le communiqué du FLN, s’inscrivent dans la continuité de ses actes hostiles, multiformes et de longue date envers l’Algérie». «L’annonce du soutien du régime marocain, vassal et collabo du sionisme, à un mouvement terroriste et à une prétendue indépendance d’une région très chère du territoire national est une agression contre l’Algérie, une et indivisible, dont la moindre parcelle de terre s’est abreuvée du sang des chouhada», a ajouté la même source. Le Mouvement El Bina s’est dit «profondément choqué» par la teneur de la note officielle distribuée par la représentation marocaine aux pays membres du Mouvement des Non-Alignés, qualifiant cette action de déclaration de guerre contre les enfants de l’Algérie. Le Parti de la Liberté et la Justice (PLJ) a qualifié le document d’«agression et d’acte terroriste» contre l’Algérie. Le PLJ a invité l’Etat algérien à «prendre des positions fermes envers ce régime cancérigène». De son coté, le diplomate et ancien ministre de la Communication, Abdelaziz Rahabi, a qualifié ce qu’a fait la représentation marocaine d’«appel à la sédition» et d’«acte hostile». «L’appel du Maroc à la sédition en Algérie ne relève pas d’un simple acte diplomatique mais d’une action hostile à son unité et une escalade programmée dans la stratégie de la tension permanente dans la région», a écrit le diplomate algérien. «L’Algérie, peuple et État, doit réagir avec force et fermeté», conclut-il dans un post sur les réseaux sociaux.
Aomar Fekrache

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img