13.9 C
Alger
mercredi 7 décembre 2022

Ghardaïa: Trois tracés de chemin de fer traverseront la wilaya

Trois tracés du projet structurant de chemin de fer dans le Grand Sud traverseront le territoire de la wilaya de Ghardaïa sur 263 km, selon l’étude de faisabilité présentée par l’Agence nationale des études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif), a-t-on appris, hier, auprès de la wilaya.

Par Faten D.

Il s’agit des nouvelles lignes ferroviaires Laghouat/Ghardaïa sur 170 km, Ghardaïa/Ouargla sur 170 km et Ghardaïa /El-Meniaa sur 230 km, qui font partie du programme de 1 114 km de voie ferrée pour desservir le Grand Sud (Adrar, Tamanrasset, In-Salah, Timimoun et Béni-Abbès), dans le cadre du schéma directeur sectoriel ferroviaire (SDSF), selon les explications d’Anesrif. Quatre gares ferroviaires sont prévues dans la wilaya de Ghardaïa (Berriane, Oued-Nechou et au lieu-dit «Fouinis») dans le territoire de la commune de Métlili au carrefour d’intersection des routes nationales RN-1 et RN-49. Pour le wali de Ghardaïa, Boualem Amrani, l’étude de faisabilité a franchi une étape «importante» pour la concrétisation de ce grand projet ferroviaire structurant, permettant le désenclavement dans le futur de nombreuses localités du sud du pays. Ces projets ferroviaires confirment l’intérêt qu’accordent les pouvoirs publics au renforcement du secteur des Transports, vecteur essentiel de développement local et de promotion des activités économiques et du bien-être de la population, a-t-il souligné. Les nouvelles lignes ferroviaires électrifiées marqueront le début d’une ère nouvelle pour le transport ferroviaire national et permettront un développement de l’activité touristique dans le sud du pays, a estimé le chef de l’exécutif de la wilaya, ajoutant que de nouvelles lignes ferroviaires généreront des retombées économiques «considérables», notamment pour le transport de marchandises, essentiellement les produits énergétiques (carburant), les céréales et les produits agricoles de large consommation. Ces projets de ligne de chemin de fer permettront également de desservir les futures zones industrielles en cours de réalisation et d’accroître l’attractivité des investisseurs, pour participer à la dynamisation du tissu économique en permettant, entre autres, la création de milliers d’emplois directs et indirects pendant les travaux et des centaines d’emplois permanents dès la mise en service, a ajouté M. Amrani.Les tracés de ces lignes ferroviaires ont été élaborés en concertation entre les différents partenaires techniques ainsi que la société civile et les élus locaux, signale-t-on.

F. D.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img