25.9 C
Alger
vendredi 19 août 2022

Fuite

Si l’on se doutait que le départ des forces armées américaines signifierait un possible retour des talibans à la tête du pays, la prise de pouvoir des islamistes a été encore plus rapide que prévue et dès dimanche le président afghan, Ashraf Ghani, admettait que «les talibans ont gagné». En effet, en début de semaine, des dizaines de talibans ont pris le palais présidentiel à Kaboul, clamant leur victoire sur le gouvernement afghan, selon des images télévisées locales. Le président afghan a déclaré, par ailleurs, dimanche avoir fui son pays pour éviter un «bain de sang», reconnaissant la victoire des milices islamistes. Le président Ghani, qui n’a pas précisé où il était parti, s’est déclaré convaincu que d’«innombrables patriotes auraient été tués et que Kaboul aurait été détruite» s’il était resté en Afghanistan. «Avec le jugement de leurs glaives et de leurs fusils, ils sont à présent responsables de l’honneur, de la possession et de l’auto-préservation de leur pays», a-t-il ajouté dans un message sur Facebook. «Ils sont confrontés à présent à un nouveau défi historique. Soit ils préservent le nom et l’honneur de l’Afghanistan, soit ils donnent la priorité à d’autres lieux et d’autres réseaux», a poursuivi le chef de l’État en fuite. Ashraf Ghani n’a pas dit où il allait, mais le groupe de médias afghan Tolo a suggéré qu’il s’était rendu au Tadjikistan. Les talibans sont entrés dimanche dans la capitale après une offensive militaire éclair. Des dizaines de combattants ont pris le palais présidentiel à Kaboul, clamant leur victoire sur le gouvernement afghan, selon des images télévisées. «Notre pays a été libéré et les moudjahidine sont victorieux en Afghanistan», a déclaré du palais un insurgé à la chaîne de télévision Al Jazeera. Les combattants se sont emparés du bâtiment après la fuite à l’étranger du président Ashraf Ghani. Ainsi, en 10 jours seulement, le mouvement islamiste, qui avait déclenché une offensive en mai à la faveur du début du retrait des troupes américaines et étrangères, a pris le contrôle de quasiment tout l’Afghanistan. Les afghans qui ne veulent pas vivre sous le joug des talibans ont de leur côté été abandonnés par tous et l’opération Liberté immuable de l’armée américaine qui devait libérer les afghans et leur offrir une nouvelle vie placée sous le signe de la liberté et de la démocratie vient d’être définitivement piétinée par les talibans qui, 20 ans quasi jour pour jours après leur bannissement, reviennent plus forts que jamais.

F. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img