26.9 C
Alger
dimanche 26 juin 2022

Front social marocain: Appels à des manifestations aujourd’hui sur le territoire marocain

L’Association marocaine des droits de l’Homme a appelé à participer à des manifestations aujourd’hui dans toutes les régions du pays, en réponse à l’appel du Front social marocain, à l’occasion de la Journée internationale de la justice sociale.

Par Moncef G.

La plus grande association de défense des droits de l’Homme au Maroc a signalé que la Journée internationale de la justice sociale intervient «au moment où notre pays connaît de sérieuses régressions, que ce soit en termes de droits économiques, sociaux, environnementaux, ou de droits civils et politiques».
L’association a exprimé, à cette occasion, son soutien aux mouvements sociaux dans leur lutte pour le droit à une vie décente, critiquant «l’exploitation par l’Etat de la pandémie de Covid-19 (…) pour contrôler l’espace public dans un climat social marqué par des actions de protestations».
L’association a appelé toutes ses branches à participer à toutes les initiatives de lutte aux niveaux local, régional et national, en organisant aujourd’hui des rassemblements dans plusieurs localités à la même heure.

Manifestations dans la ville de Jerada contre la cherté de la vie
Des manifestations ont eu lieu, jeudi, à Jerada (nord-est du Maroc), contre la pauvreté et la fermeture des compteurs d’eau et d’électricité appartenant à certains citoyens démunis, ont rapporté, vendredi, des médias locaux. Selon des médias marocains, des centaines d’habitants de l’ancienne ville minière de Jerada sont sortis dans la rue pour protester contre la hausse des prix des produits de première nécessité. Les manifestants ont parcouru les quartiers et les rues de la ville pour dénoncer la fermeture des compteurs d’eau et d’électricité des citoyens pauvres ne pouvant s’acquitter de leurs factures. Sur des vidéos relayées, on pouvait voir des manifestants scander des slogans appelant notamment au départ du gouvernement Akhannouch et à la fin de l’injustice. Parallèlement à ces manifestations, des dizaines de commerçants ont procédé à la fermeture de leurs magasins pour exprimer leur ras-le-bol des conditions socio-économiques dans la région.
En 2018, la ville de Jerada a connu un mouvement de protestation d’ampleur à la suite de la mort accidentelle, fin décembre 2017, de deux frères piégés dans un puits désaffecté où ils cherchaient du charbon. Depuis, et durant plusieurs mois, des rassemblements pacifiques dénoncent régulièrement «l’abandon» de cette ville sinistrée depuis la fermeture de ses mines en 1998.
M. G.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img