19.9 C
Alger
mardi 9 août 2022

Front Polisario: Le président sahraoui tient le Maroc pour responsable des développements dangereux pour la paix dans la région

Le président sahraoui, secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, a tenu mercredi dernier, l’Etat occupant marocain pour responsable des graves développements qui menacent la paix et la sécurité dans la région. Dans son discours alors qu’il présidait une réunion de son cabinet, il a déclaré que «l’Etat de l’occupation marocaine était responsable des développements dangereux qui menacent la paix, la sécurité et la stabilité dans la région, en raison de ses politiques expansionnistes agressives, y compris ses alliances ouvertes avec les forces de l’oppression et du colonialisme, et l’adoption de ses programmes malveillants. Il soutient et encourage les gangs du crime organisé et les groupes terroristes «, selon l’Agence sahraouie d’information (SPS). Dans ce contexte, le président sahraoui a appelé le Conseil de sécurité de l’ONU et «en particulier les parties connues pour leur protection et encouragement à l’Etat marocain, à assumer leurs responsabilités, en établissant la paix et la sécurité dans le monde et en accélérant la décolonisation de la dernière colonie en Afrique». Le secrétaire général du Front Polisario a envoyé une lettre au peuple sahraoui, dans laquelle il l’invitait à défendre son «droit inaliénable à la liberté et à l’indépendance». Il a salué le niveau «d’interaction positive entre les organes exécutif et législatif», soulignant «la nécessité de valoriser notre jeune expérience dans ce domaine d’une manière qui tienne compte de l’intérêt national suprême, sur la base de la complémentarité, dans le cadre de la mise en œuvre des décisions du quinzième congrès du front, en voie d’achever la souveraineté de l’Etat sahraoui sur l’ensemble de son territoire national». Dans ce contexte, le président Ghali a une fois de plus apprécié le soulèvement populaire massif «en réponse à la reprise de la lutte armée» et a salué la bravoure de l’Armée populaire de libération sahraouie, sa «fermeté et détermination dans les champs de gloire et d’honneur, ainsi que les militantes et militants, Sultana Khaya et sa famille, et tous les prisonniers civils sahraouis dans les prisons marocaines, à leur tête les détenus de Gdeim Izik».

Le renforcement des capacités de combat de l’armée sahraouie, une des priorités du gouvernement pour 2022
Le Premier ministre sahraoui, Bouchraya Hamoudi Bayoun, a indiqué, jeudi, que le renforcement des capacités de combat de l’Armée populaire de libération sahraouie (APLS) et le déploiement des capacités disponibles figurent parmi les priorités du programme du gouvernement pour 2022. Les propos du responsable sahraoui ont été tenus lors de l’examen du programme du gouvernement pour l’année 2022 devant l’Assemblée nationale sahraouie réunie en plénière et présidée par le président de l’Assemblée nationale, Hama Salama, en présence de membres des deux instances. Selon l’agence de presse sahraouie (SPS), le Premier ministre sahraoui a affirmé que, «le programme du gouvernement pour cette année intervient dans un contexte particulier marqué par l’intensification du conflit avec l’occupant marocain et ses alliés sur tous les fronts, notamment le front militaire, caractérisé par une escalade après le retour à la lutte armée, suite à la rupture du cessez-le-feu par le Maroc le 13 novembre 2020». Cette conjoncture, poursuit le responsable sahraoui, «nécessite une synergie des efforts nationaux et appelle à relever les défis dans plusieurs domaines de l’action nationale afin de s’adapter à la réalité de la guerre et répondre à ses besoins humains et matériels en se basant sur les grandes priorités». Le Premier ministre sahraoui a cité parmi ces priorités «le renforcement des capacités de combat de l’armée populaire de libération sahraouie (APLS) et le déploiement des capacités disponibles pour renforcer le moral des combattants et pren-dre soin de leurs familles, en plus d’améliorer le rendement des services de sécurité». Il a, en outre, appelé à «généraliser l’encadrement à tous les niveaux et à assurer la continuité des programmes sociaux et de services consacrés aux citoyens en plus de renforcer le front extérieur qui est l’un des fronts principaux de la lutte contre les conspirations de l’ennemi et ses alliés étrangers». Le programme du gouvernement prévoit également «de renforcer l’action de lutte pour l’indépendance, à différents niveaux, de rénovation des méthodes de ripostes contre l’occupant marocain, de continuer à œuvrer pour élargir la zone géographique du soulèvement pour l’indépendance et continuer à impliquer la communauté sahraouie pour qu’elle soit un soutien politique, moral et financier». Le Premier ministre sahraoui a souligné que ces priorités seront incluses dans le programme du gouvernement pour l’année 2022, aux côtés des différents mécanismes de suivi, parmi lesquelles les exigences pour la réalisation des différents programmes.
Mahi Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img