10.9 C
Alger
samedi 26 novembre 2022

Front interne et situation internationale abordés avec les leaders et personnalités nationales: Larges concertations de Tebboune autour des grands enjeux politiques

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a rencontré nombre de chefs de partis et personnalités nationales à l’occasion des concertations politiques qu’il a initiées. Cette démarche suscite intérêt et débat et a le mérite de permettre un échange direct sur des sujets cruciaux engageant les destinées du pays. Des déclarations des leaders politiques reçus jusque-là, l’on pouvait cerner les préoccupations des uns et des autres et comprendre les intentions du Président. Parvenir à un «front interne solide» et faire face aux développements internationaux figurent en tête des sujets abordés.

Par Massi Salami

Jeudi, le SG du FLN, Abou El Fadhl Baadji, a affirmé, au terme de l’audience que lui a accordée le Président Tebboune, que ce dernier était attaché à la concertation autour de «tout ce qui relève des questions intérieures et extérieures du pays». «Nous avons beaucoup appris des idées et des données présentées par le président de la République», dira-t-il, relevant «la convergence de sa position avec celle du FLN sur l’ensemble des questions nationales». Le SG du RND, Tayeb Zitouni, au sortir de l’audience, s’est dit convaincu que le président de la République «a eu le courage d’ouvrir de grands chantiers de réforme politique et de renouveau institutionnel». «Nous devons tirer avantage de tout cela pour édifier une classe politique et un front interne forts, impliquant tous les acteurs politiques et la société tout entière», a-t-il souligné. Cette démarche permettra de «créer un climat propice à un décollage économique et de consolider la cohésion interne», a soutenu le SG du RND, indiquant que «nous ne pouvons parler de front interne, de stabilité nationale ou de souveraineté de nos décisions, que lorsque nous disposerons d’une économie et d’institutions fortes, d’où la nécessité de s’unir et de revoir notre approche économique». Zitouni a également souligné que cette rencontre était l’occasion d’aborder «de nombreuses questions d’actualité nationale et internationale, à la lumière de la crise sanitaire et sécuritaire que traverse le monde, laquelle impacte les économies de tous les pays». Reçu mercredi, l’ancien ministre et personnalité politique, Abdelaziz Rahabi, s’est dit convaincu que le Président «œuvre à la constitution d’un front interne solide». «Le président de la République entend ouvrir certains chantiers économiques et œuvre à la constitution d’un front interne solide et la cristallisation d’un consensus national autour des politiques internes, étrangères et de défense», a-t-il expliqué. Rahabi a ajouté que la rencontre a porté également sur «les retombées directes et indirectes de la crise internationale sur l’Algérie qui ne se limitent pas au volet économique, mais qui concernent aussi certains aspects sécuritaires, à l’instar de la situation dans la région». Lundi, le Président Tebboune avait reçu, au siège de la Présidence de la République, le président du parti Jil Jadid, Sofiane Djilali. Dans une déclaration à la presse, il a indiqué que cette rencontre avait permis d’examiner un «nombre important de questions». Le chef de l’Etat avait «expliqué les positions de l’Etat algérien dans tous les domaines», à l’instar de la gestion publique, l’économie, les médias et la lutte contre la corruption. Cette rencontre «s’est articulée autour d’une idée cruciale selon laquelle le temps était venu pour échanger les vues, défendre l’unité nationale et contribuer à l’édification d’une société et d’un Etat forts», a-t-il poursuivi. De son côté, le président du Mouvement El-Binaa, Abdelkader Bengrina, a déclaré que le président de la République a abordé, lors de l’audience qui lui a été accordée, toutes les questions nationales et régionales, mettant l’accent sur «la nécessité de renforcer le front interne et de mettre la main dans la main pour faire face aux défis». Bengrina a indiqué avoir été informé par le Président Tebboune de «la constitution d’une commission chargée d’examiner le dossier d’octroi de subventions au profit des classes vulnérables et moyennes». Le président du MSP, Abderrezak Makri et du Front El Moustaqbal, Abdelaziz Belaïd, ont été également reçus, d’autres devraient rencontrer le Président dans les tout prochains jours.

M. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img