20.9 C
Alger
samedi 1 octobre 2022

France/Tunisie: Paris réaffirme son soutien économique à la Tunisie

La France a réaffirmé, jeudi, son plein soutien au «plan d’action» et de réformes engagé par la Tunisie pour faire face à une crise économique et sociale aggravée par la pandémie de Covid-19.

Par Ouleya Gh.

Lors d’un entretien à Paris avec son homologue Othman Jerandi, le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, a «rappelé la pleine disposition de la France à accompagner le plan d’action en cours d’élaboration par les autorités tunisiennes, afin de permettre à l’économie tunisienne de se réformer», selon un communiqué du ministère français.
Le Président français Emmanuel Macron a promis une enveloppe de 350 millions d’euros à son homologue tunisien Kaïs Saïed, en juin 2020. Une première tranche de 100 millions a déjà été débloquée en octobre.
Ces prêts doivent appuyer sur trois ans les réformes économiques engagées en matière de gouvernance des entreprises publiques, de protection sociale, d’accès au secteur financier et de mobilité urbaine.

La Banque mondiale affirme sa détermination à accompagner l’économie tunisienne
La Banque mondiale est «déterminée» à accompagner et poursuivre son appui à la Tunisie pour qu’elle puisse franchir les difficultés économiques, a déclaré, jeudi, le vice-président de cette institution, chargé des affaires de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), Ferid Belhaj.
Lors d’une rencontre avec le chef de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (Centrale patronale tunisienne, Utica), Samir Majoul, le responsable de la Banque mondiale a fait savoir qu’une enveloppe de 100 millions de dollars a été déployé samedi dernier pour booster la campagne de vaccination contre la pandémie de Covid-19 en Tunisie.
M. Belhaj a également mentionné qu’une autre enveloppe de 300 millions de dollars, annoncée le 15 mars, à été dédiée aussi à la lutte contre la pauvreté en Tunisie, qui bénéficiera à un million de famille.
Lors de cette rencontre, M. Belhaj a insisté sur le rôle majeur joué par le secteur privé, «désormais la principale locomotive pour la croissance économique et la création des richesses en Tunisie».
Par ailleurs, les deux responsables ont mis l’accent sur les programmes de coopération bilatéraux entre la Tunisie et la Banque mondiale, précisément, un programme spécifique pour le soutien des catégories vulnérables et le financement de la campagne de vaccination contre le Covid-19.
Selon la même source, les responsables ont conjointement sollicité la mise en œuvre de mécanismes concrets capables d’atténuer les flagrants déséquilibres financiers en Tunisie, d’optimiser la subvention et de concrétiser un partenariat effectif entre les secteurs public et privé, en plus de l’investissement dans le domaine des énergies renouvelables, la réforme du code de change et la lutte contre la contrebande et le commerce parallèle.
O. Gh.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img