6.9 C
Alger
mardi 31 janvier 2023

Forum national de la littérature populaire à Tipasa: Un grand nombre de poètes au rendez-vous

La maison de la culture Ahmed-Aroua de Koléa (Tipasa) accueille depuis lundi le premier Forum national de la littérature populaire, sous le slogan «Littérature populaire, histoire et identité».

Par Abla Selles

Quarante poètes de différentes régions du pays prennent part à cet évènement.
L’ouverture de cette manifestation de trois jours a été marquée par la présentation de spectacles de fantasia et de baroud (cavalerie), ponctués d’un récital de poésie populaire, le Melhoune, vantant l’esprit chevaleresque des cavaliers et la place de la cavalerie dans la conscience collective des Algériens.
Inscrit dans le cadre des festivités du Mois du patrimoine, ce Forum national vise le «renforcement du sentiment d’appartenance à cette Nation, dans son identité arabo-islamique et amazighe», a indiqué dans son allocution, à l’occasion, Toufik Ouamane, président de l’Association algérienne de la littérature populaire, organisatrice de cet événement, en coordination avec la maison de la culture de Koléa.
«La poésie populaire a contribué au renforcement et à la protection de l’identité algérienne à travers le temps, grâce à sa résistance face aux différentes tentatives visant son altération, tout en ayant accompagné l’histoire et la vie du pays, notamment durant les révoltes populaires et la glorieuse guerre de Libération nationale», a-t-il ajouté. De son côté, la directrice de la culture, Sabiha Tahrat, a affirmé, en procédant à l’ouverture du Forum, sa «disponibilité à accompagner et encourager toute initiative visant à renforcer l’identité et protéger le patrimoine immatériel», soulignant que ce qui distingue la poésie du Melhoune, c’est qu’elle est «une expression sincère qui émane des profondeurs de la société».
A noter qu’une exposition sur l’artisanat local est organisée en marge de cette manifestation.
Des conférences et des communications sur la littérature populaire sont également portées au programme du Forum national, en plus d’activités multiples, dont des galas artistiques et une exposition équestre au niveau de la cour de la maison de la culture.
La première journée de la manifestation a été marquée par des récitals poétiques animés par les poètes Lhadj Sahnoun de Tipasa, Omar Ziaar de Saida et Bensalem Dahmane de Djelfa.
Le programme se poursuivra avec l’animation d’une conférence sur le «Patriotisme et la résistance dans la poésie populaire», animée par le Professeur Khaled Laigoune de l’université de Tizi-Ouzou, qui sera suivie d’une autre sur les «Caractéristiques de la littérature populaire et ses composantsz présentée par Dr Zineb Khoudja de l’université de Batna.
Deux autres conférences sont au menu de la deuxième journée, la première sur «Le rôle des musées nationaux dans la préservation de l’identité et de la personnalité nationales», animée par le Professeur Mohamed Zougaï de l’université de Médéa ; la seconde sera donnée par le Dr Sofiane Lachhab de l’université de Bordj Bou Arréridj sur la «Littérature populaire du point de vue des études culturelles».
Des soirées poétiques, des boukalates et des galas artistiques sont programmés à la fin de chaque journée de ce forum, alors que les matinées et après-midi seront consacrées à l’animation de conférences et communications sur la littérature populaire. La manifestation sera clôturée ce soir, marquant la fin des festivités de célébration du Mois du patrimoine, ouvertes le 18 avril, avec la lecture des recommandations de ce premier forum national de la littérature populaire.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img