12 C
Alger
dimanche 18 avril 2021

Forum de l’économie culturelle: Des propositions pour un environnement propice à l’investissement

Les participants au Forum de l’économie culturelle, dont les travaux ont pris fin lundi soir à Alger, ont recommandé l’accompagnement et le soutien des artistes et porteurs de projets à travers la mise en place de mécanismes de soutien, de commercialisation de la production culturelle et la création d’un environnement adéquat à même d’encourager l’investissement dans les domaines de la culture et des arts et l’industrie culturelle. Ils ont appelé les porteurs de projets, les opérateurs économiques et les détenteurs de fonds à tirer profit des avantages prévus par les lois de finances en matière d’investissement, accordés par les différents dispositifs de soutien, à l’instar de l’Agence nationale de développement de l’investissement (Andi) en matière de foncier, dans le cadre de la concession ou des avantages fiscaux et douaniers.
Les recommandations du Forum de l’économie culturelle ont porté également sur l’encouragement des banques à accompagner les projets proposés par les start-up et les micro-entreprises dans le domaine culturel et artistique et leur financement par des crédits bancaires, sur la base des taux définis par les textes de loi. La révision des mécanismes de soutien à la production culturelle et à la commercialisation à travers la mise en place d’avantages fiscaux et douaniers à même de faciliter la commercialisation du produit culturel algérien à l’étranger, a également été préconisée. Concernant la formation, les participants ont recommandé la promotion des programmes pédagogiques au niveau des établissements de formation relevant du secteur de la Culture, avec le recours, dans le cadre des conventions mixtes, à des experts étrangers et spécialistes dans le domaine culturel et artistique. Ils ont plaidé, dans ce même contexte, pour l’ouverture de spécialités dans les métiers de la production cinématographique, du théâtre, du patrimoine et des arts plastiques et pour le lancement de sessions et d’ateliers de formation continue et spécialisée dans les métiers de production culturelle.
Les participants ont mis en avant également la nécessité d’accélérer la mise en place du réseau de distribution du produit cultuel à l’intérieur et à l’extérieur du pays, ainsi que des plateformes numériques pour la promotion du e-paiement, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, en vue de renforcer les transactions commerciales à caractère culturel, outre l’encouragement de la création de plateformes électroniques en vue de commercialiser le produit culturel.En matière d’édition et de distribution du livre, le Forum a recommandé une exonération fiscale sur le papier destiné à l’industrie du livre, avec la prise de les mesures à même de contribuer à la création d’un véritable marché concurrentiel du livre en Algérie, en sus de l’encouragement de la création d’établissements publics et privés chargés de la distribution du livre dans le pays et à l’étranger.
Les participants ont appelé, par ailleurs, au regroupement sous forme de syndicats ou d’associations à même de contribuer à la consolidation de la coopération et de la communication institutionnelle en matière d’investissement culturel et l’association des acteurs de la culture à l’élaboration des politiques culturelles. Organisé par le ministère de la Culture et des Arts en collaboration avec le Cnese au CIC Abdellatif-Rahal, le Forum de
l’économie culturelle a pris fin après trois jours d’interventions et de workshops animés par des porteurs de projets culturels, des artistes et des partenaires économiques et financiers.
Racim C./APS

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img