20.9 C
Alger
samedi 1 octobre 2022

Formation professionnelle à Mostaganem Le secteur se dote de 4 302 nouvelles places pédagogiques

A l’occasion de la rentrée de février 2022, le secteur de la Formation et de l’Enseignement professionnels se dote de 4 302 nouvelles places pédagogiques qui se comptent parmi les 286 991 places au niveau national. C’est au centre de formation de la commune de Mazagran que le coup d’envoi de cette session a eu lieu en présence de Aissa Boulahya, wali de la wilaya de Mostaganem, et des autorités civiles et militaires. Avant le coup d’envoi de la session, le directeur de wilaya a fait lecture de la lettre du ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Yacine Merabi. Ce qu’il faut retenir de son message, c’est qu’il a exhorté le personnel de son secteur à faire plus d’efforts pour améliorer la qualité de la formation et de là celle de tous les stagiaires, pour fournir une ressource humaine apte à répondre aux défis de l’heure. Le ministre a tenu à mettre en évidence les nouvelles spécialités introduites pour cette session, affirmant qu’elles sont considérées comme prioritaires et répondent aux besoins formulés par les régions. Il faut préciser que cette rentrée à Mostaganem est marquée par l’ouverture de neuf nouvelles spécialités pour 190 places de formation. Ces nouvelles spécialités ont été inscrites sur la carte pédagogique pour répondre aux besoins des opérateurs économiques. Il est évident que cette stratégie de former utile est dûment adoptée à Mostaganem. Elle vient combler un vide de main-d’œuvre qualifiée selon un besoin sollicité par le biais des conventions que le secteur détient avec bon nombre d’unités de production industrielles de la wilaya. L’enseignement et la formation professionnels s’adapte de plus en plus à l’environnement socio-économique spécifique à la wilaya. La délégation venue assister au lancement de cette rentrée de février a eu le privilège de visiter plusieurs ateliers du CFPA de Mazagran. Ainsi, le wali a eu l’occasion de passer en revue les stands d’exposition à travers lesquels des stagiaires de fin d’études présentaient leurs projets. Après avoir écouté les jeunes techniciens, le chef de l’exécutif a fait valoir les bienfaits de la formation tout en mettant en exergue les moyens mis par l’Etat pour développer le secteur. Le wali a signifier aux jeunes que l’effort et l’attention feront d’un stagiaire une compétence, ajoutant que le stagiaire ne devra pas se contenter que de ce qui lui est dispensé, mais doit travailler pour aller vers la performance. C’est ainsi , dira-t-il, que sa carrière sera brillante. Il conclura ses recommandations en affirmant que toutes les conditions sont réunies pour ceux qui ambitionnent un emploi décent et un bon salaire. Ce qu’il faut retenir de cette nouvelle stratégie consistant à former conformément aux besoins exprimés, c’est surtout pour améliorer le rendement du secteur et de ses prestations. D’autre part, il s’agit de former utile afin de pourvoir les usines et de pouvoir prétendre à promouvoir l’entrepreneuriat chez les jeunes.
Lotfi Abdelmadjid

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img