13.5 C
Alger
jeudi 1 décembre 2022

Football professionnel en Algérie: Sebgag promet une nouvelle approche avant le 15 juin

 

Le premier responsable du MJS a fixé les objectifs de cette commission intersectorielle : «Nous devons élaborer une stratégie nationale du professionnalisme à travers ses différents angles pour trouver des solutions, notamment sur le plan de l’organisation administrative et technique des clubs, le sponsoring,  la gestion financière, les infrastructures, et le volet sécuritaire. Il faut revoir plusieurs points dans ce dossier, pour hisser le niveau de notre sport en général, et le football en particulier, d’autant que nous sommes à la veille d’échéances importantes».

Et d’enchaîner : «Nous voulons à ce que le football devient une véritable locomotive du sport algérien, et tirer les autres disciplines à franchir le pas vers le professionnalisme dans tous ses aspects. Je tiens à préciser que ce dossier du professionnalisme entre dans le cadre de la politique générale gouvernementale pour trouver une nouvelle approche de ce mode de gestion, dans l’intérêt du sport algérien».

Profitant de la présence des membres de cette commission, représentant différents ministères, Abderrezak Sebgag a tenu à leur lancer un message.

«Je demande aux membres de la commission à mettre d’abord le doigt sur le mal qui ronge le professionnalisme en Algérie, et par la suite proposer des solutions pour mettre en place un nouveau mode de gestion. Cette commission est appelée également à élaborer une feuille de route finale, qui sera présentée au Premier ministre. Je compte sur l’apport de chaque membre, dans le secteur qu’il représente et de par son expérience, pour apporter le plus dans ce dossier important et d’une manière urgente».

Enfin, le ministre de la Jeunesse et des Sports a dressé un constat négatif sur le professionnalisme en Algérie.

«12 ans depuis la mise en place du professionnalisme en Algérie, l’expérience a prouvé que ce modèle de gestion n’a pas obtenu les résultats escomptés, en témoigne le niveau du championnat», a-t-il conclu. Le responsable du secteur de la Jeunesse et des Sports ne donne pas de précisions sur la manière de procéder pour relancer le professionnalisme, mais d’aucuns estiment qu’il faudrait un certain nombre de sociétés nationales aux clubs pour avoir une gestion plus saine, même si certains pensent que cela n’est pas évident avec la crise qui frappe aussi ces entreprises étatiques.

Mahfoud M.  

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img