31.9 C
Alger
dimanche 14 août 2022

Foot: Arrivé à Paris, Messi acclamé par les supporters

La superstar Lionel Messi a atterri hier après-midi à l’aéroport du Bourget (France), où l’Argentin, vêtu d’un tee-shirt «Ici c’est Paris», a salué les centaines de supporters qui l’ont acclamé. Le PSG a célébré son arrivée avec une vidéo de 13 secondes pleine de références à la carrière de l’attaquant, comme ses six Ballons d’Or et le drapeau argentin, placé entre les maillots de Neymar et Kylian Mbappé. Le désormais ex-joueur du FC Barcelone, recruté en grande pompe par le Paris SG, va être présenté à la presse aujourd’hui à 10h00 (algériennes), dans l’auditorium du Parc des princes, a annoncé hier le club de la capitale. C’est le père de Lionel Messi qui a levé hier, à l’aéroport de Barcelone, les derniers doutes qui pouvaient subsister, confirmant que l’ex-star du Barça allait bien signer avec le Paris SG. A son arrivée à l’aéroport de Barcelone-El Prat, Jorge Messi, qui est aussi le représentant de son fils, a répondu par un «oui» laconique à une journaliste qui lui demandait si son fils allait s’engager avec le Paris Saint-Germain. Interrogé par plusieurs médias locaux, dont des télévisions, sur les raisons pour lesquelles le sextuple Ballon d’Or n’avait pas pu renouveler son contrat avec le Barça, le club de sa vie, Jorge Messi a répliqué sèchement : «Demandez au club ! Vérifiez avec le club !» Un journaliste lui a enfin demandé si son fils était triste de quitter Barcelone, où il était arrivé il y a 21 ans, alors qu’il était âgé de 13 ans. «Vous ne l’avez pas vu ?», a rétorqué Messi père, dans une référence à la conférence de presse au cours de laquelle son fils, en pleurs, avait affirmé dimanche qu’il n’avait jamais imaginé qu’il devrait quitter un jour le club catalan. A Paris, la «Pulga» va également retrouver ses compatriotes argentins Angel Di Maria, Mauro Icardi, Leandro Paredes ou l’entraîneur en chef Mauricio Pochettino en passant par les anciens pensionnaires du centre de formation catalan la Masia Xavi Simons et l’Hispano-Brésilien Rafinha, formé au Barça et qui a été son coéquipier en équipe première blaugrana entre 2014 et 2018, puis en 2018-2019. Messi évoluera également avec deux de ses «meilleurs ennemis» qui lui rappelleront les années d’or de la rivalité Barça – Real: Keylor Navas, le gardien des trois Ligues des champions consécutives glanées par la «Maison blanche» (2016-2018), et surtout Sergio Ramos, le capitaine emblématique du Real Madrid depuis près de dix ans et qui a lui aussi fait le voyage vers la capitale française cet été.
R. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img