22.9 C
Alger
samedi 13 août 2022

Finances Sensible amélioration de la liquidité bancaire

Le niveau de la liquidité globale des banques s’est sensiblement amélioré à partir d’octobre dernier, après s’être contractée suite aux répercussions économiques de la crise sanitaire, a indiqué, à Alger, le gouverneur de la Banque d’Algérie, Rostom Fadhli. La liquidité globale des banques est passé de 632,3 milliards de dinars à fin décembre 2020 à 1 485,6 milliards de dinars à fin novembre 2021, selon les chiffres avancés par M. Fadhli lors d’une rencontre entre la Banque d’Algérie et les banques et établissements financiers. Cette amélioration a été enregistrée «corrélativement aux mesures d’assouplissements monétaires, résultante directe des politiques monétaires décidées par la Banque d’Algérie en matière de baisse du taux des réserves obligatoires», a-t-il expliqué. Ce taux a été ramené à 2 % le 15 février 2021 après l’avoir baissé de 10 % à 8 % le 15 mars 2021, de 8 % à 6 % le 15 mai 2020 et de 6 % à 3 % le 15 septembre 2020.
Aussi, la Banque d’Algérie a procédé à l’augmentation des seuils de refinancement des titres publics négociables, à l’allongement de la durée du refinancement de sept jours à un mois et à la satisfaction totale des demandes de refinancement des banques, a souligné le gouverneur de la Banque centrale.
De plus, «pour soutenir le plan de relance économique, la Banque d’Algérie a mis en place, en juillet dernier, un programme spécial de refinancement, d’une durée d’une année, renouvelable deux fois, au taux directeur et plafonné à 2 100 milliards de dinars», a-t-il rappelé.
S’agissant de l’inflation globale, elle s’est accélérée de 5,96 point de pourcentage en une année pour atteindre 9,2 % en octobre 2021 par rapport au même mois de l’année précédente, reflétant la hausse des prix des produits alimentaires, a indiqué M. Fadhli.
Cette évolution reflète la forte hausse des prix des biens alimentaires, passant de 1,8 % en octobre 2020 à 14,4 % en octobre 2021, en lien avec la forte croissance des prix des produits agricoles frais qui ont inscrit une évolution de 16,5 % en octobre 2021 contre 1,9 % le même mois de l’année écoulée.
Les prix des biens manufacturés sont restés en hausse, atteignant un taux de 6,2 %, les prix des services ont évolué de 2,3 % en octobre 2021 contre
0,7 % le même mois de l’année précédente.

Le dinar s’est déprécié de 6,21 % contre le dollar américain
Selon M. Fadhli, les évolutions du cours du dinar algérien (DZD) demeurent fortement corrélées à l’évolution des fondamentaux économiques et aux fluctuations des principales monnaies de réserve sur les marchés internationaux des changes. Ainsi, en moyenne des 11 premiers mois de l’année 2021, le dinar algérien s’est déprécié de 6,21 % contre le dollar américain par rapport à la même période de l’année précédente où les cours enregistrés étaient de 134,7387 USD/DZD en 2021 et de 126,3681 USD/DZD en 2020. En termes de variation de fin de période, le dinar algérien vis-à-vis du dollar américain a connu une dépréciation de 6,86 %, passant de 129,1328 USD/DZD à fin novembre 2020 à 138,6286 USD/DZD à fin novembre 2021, et une dépréciation de 4,69 % entre fin novembre 2021 et fin 2020 où le cours enregistré était de 132,1319 USD/DZD.
Contre l’euro, le dinar algérien s’est déprécié de 10,38 % en termes de moyenne des 11 premiers mois de 2021 par rapport à la même période de l’année précédente où les cours enregistrés sont de 160,0275 EUR/DZD en 2021 et de 143,4207 EUR/DZD en 2020. En termes de variation de fin de période, le dinar algérien vis-à-vis de l’euro a connu une dépréciation de 1,69 %, passant de 154,3977 EUR/DZD à fin novembre 2020 à 157,0593 EUR/DZD à fin novembre 2021, et une appréciation de 3,4 % entre fin novembre 2021 et fin 2020 où le cours s’est établi à 162,4034 EUR/DZD.
Farid L.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img