18.9 C
Alger
lundi 26 septembre 2022

Finance: Les marchés boursiers tentent un rebond

Les marchés boursiers observaient un petit rebond hier, après s’être inquiétés de la détermination de la banque centrale américaine à augmenter ses taux pour lutter contre l’inflation.

Par Salem K.

Sur les places européennes, vers 07h35 GMT, Paris gagnait 0,85 %, Francfort 0,86, Milan 0,95 % et Londres repassait dans le vert (+0,71 %) après une ouverture en repli, au retour d’un week-end de trois jours. La Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 1,14 %, en revanche Shanghai a perdu 0,42 % et Hong reculait de 0,49 % dans les derniers échanges.
La Bourse de New York a également de nouveau souffert lors de la séance de lundi, les trois principaux indices ont perdu entre 0,5 et 1 %, toujours affectée par le discours du président de la Réserve fédérale américaine qui a catégoriquement douché vendredi les espoirs d’un adoucissement de la politique monétaire de l’institution dans un avenir proche.
Ce changement d’état d’esprit ne déplaît pas au président de la Fed de Minneapolis, Neel Kashkari, qui a déclaré que «les investisseurs comprennent maintenant le sérieux de notre engagement à ramener l’inflation à 2 %».
«Cette prise de conscience devrait au moins mettre un frein aux Bourses pour les mois à venir. Car le rêve des premières baisses de taux d’intérêt dès l’an prochain, moteur de la reprise boursière jusqu’à vendredi dernier, a éclaté comme une bulle de savon à Jackson Hole», estime Jochen Stanzl, analyste chez CMC Markets. D’autant plus que la Banque centrale européenne (BCE) n’en a pas non plus fini avec les hausses de taux et les investisseurs commencent à anticiper un fort relèvement de 75 points de base en septembre, selon un autre analyste de CMC Markets, Michael Hewson.
L’estimation, attendue hier, de l’inflation en Allemagne en août, ainsi que les chiffres concernant l’évolution des prix dans la zone euro qui seront publiés aujourd’hui, seront scrutés par les opérateurs de marchés qui tentent de jauger la prochaine manœuvre de la BCE. Les rendements obligataires des dettes des Etats européens étaient stables hier après leur bond de la veille.
S. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img