21.9 C
Alger
vendredi 24 mai 2024

Film sur l’Emir Abdelkader: Mise en place d’une société de production, distribution et exploitation

Le décret présidentiel portant création de l’établissement public «Al Djazaïri pour la production, la distribution et l’exploitation du film sur l’Emir Abdelkader», placé sous la tutelle du Premier ministre et chargé de «produire, distribuer et exploiter le film cinématographique consacré à l’Emir Abdelkader», a été publié au dernier numéro du Journal officiel.

Par Abla selles

Le décret n° 21-413, publié au Journal officiel numéro 81 daté du 24 octobre 2021, stipule que c’est un «établissement public à caractère industriel et commercial, doté de la personnalité morale et jouit de l’autonomie financière» dont le siège sera installé à Alger.
L’établissement aura pour mission d’assurer la «préparation et le développement du scénario du film consacré à l’Emir Abdelkader, d’acquérir, de louer et d’équiper, en Algérie et à l’étranger, les installations et équipements techniques nécessaires, notamment les studios de tournage, de sonorisation et de post-production, les décors et les laboratoires, ainsi que les outils de numérisation, d’archivage et de stockage, de produire, de distribuer et d’exploiter le film cinématographique consacré à l’Emir Abdelkader et de tous les produits cinématographiques et/ou audiovisuels y afférents».
L’établissement est également chargé de «distribuer le film et ses dérivés sur le marché national et international sur tout support d’exploitation, d’exploiter le film et ses dérivés, de gérer le recouvrement des droits moraux et financiers du film et ses dérivés, et d’assurer la communication et la publicité autour du film».
Le centre sera «administré par un conseil d’administration qui comprend le représentant de la Présidence de la République, le représentant du ministre de la Défense nationale, le représentant du ministre chargé des Affaires étrangères, le représentant du ministre chargé de l’Intérieur et des Collectivités locales, le représentant du ministre des Moudjahidine et un représentant de chacun des ministères des Finances, de la Communication, la Culture, de l’Industrie, du Commerce et de la Micro-entreprise».
Le conseil d’administration compte également «un représentant du personnel du centre ainsi qu’une personnalité choisie par l’autorité de tutelle en raison de ses connaissances ou son expérience dans le domaine de l’industrie cinématographique».
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img