32.9 C
Alger
vendredi 12 août 2022

Film sur l’«Emir Abdelkader»: Le projet bientôt relancé

Le projet de film sur l’ «Emir Abdelkader» sera relancé. Il s’agit d’une instruction donnée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors de la réunion du Conseil des ministres qu’il a présidée dimanche. Ce projet, datant de 2011, avait été «gelé» pour des raisons «techniques» et «logistiques», selon les déclarations du ministère de la Culture et des Arts.

Par Abla Selles

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a donné des instructions, lors de la réunion du Conseil des ministres qu’il a présidée dimanche, pour la relance du projet de production du film «L’Emir Abdelkader», «fondateur de l’Etat algérien moderne et symbole universel», indique un communiqué du Conseil. Le chef de l’Etat a également mis l’accent sur la nécessité d’asseoir les bases d’une industrie cinématographique créatrice d’emplois et de richesse à travers une production cinématographique constructive répondant aux standards internationaux, précise la même source. Par ailleurs, il a jugé impératif d’intégrer les diplômés des instituts artistiques et dramatiques ainsi que les titulaires du baccalauréat artistique, à instituer prochainement, dans le domaine artistique, toutes spécialités confondues. Ont été examinés, lors de la réunion du Conseil des ministres, des  exposés relatifs aux secteurs de la Justice, de l’Intérieur, du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, de l’Industrie pharmaceutique, de la Communication et la Culture. Il est à noter que le projet de film sur l’Emir Abdelkader date de 2011. L’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (Aarc), relevant du ministère de la Culture, et la société de production et de distribution Cinema Libre Studio, établie à Hollywood (Los Angles), avaient signé en 2013 un accord de coproduction pour la réalisation d’un film sur la vie de l’Emir Abdelkader, dont la période de tournage était fixée à 18 semaines, mais qui n’a pas vu le jour. L’Agence avait précisé que le début du tournage de cette œuvre était prévu en novembre 2013, sachant que la réalisation avait été confiée au Franco-Américain Charles Burnett, avec la participation du réalisateur international américain Oliver Stone, en tant que producteur exécutif. Le scénario du film avait été coécrit par l’anthropologue et chercheur en histoire de l’Emir et du soufisme, Zaim Khenchelaoui, ainsi que le cinéaste et producteur français Philippe Diaz. Cependant, le projet a été «gelé» pour des raisons «techniques» et «logistiques» liées principalement au scénario et au décor. Le projet est financé par l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (Onda) à hauteur de deux milliards de DA. Le compte  consacré au financement du film avait été «gelé», tout en soulignant que le projet de film sur l’Emir Abdelkader est maintenu «jusqu’au déblocage des fonds», pour la production d’un grand film qui serait à la hauteur de cette illustre figure historique, avait annoncé le ministère de la Culture et des Arts auparavant.

A. S.

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img