23.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Fidélité

Visiblement Nicolas Sarkozy, qui a refusé obstinément de soutenir la candidate Les Républicains lors des dernières élections présidentielles en France, est bien décidé à devenir un soutien du parti présidentiel. Lui qui a des relations dit-on plus que cordial avec le président Emmanuel Macron s’est exprimé cette semaine sur les élections législatives de demain. L’ancien chef d’État qui ne s’exprime désormais que très rarement a affiché jeudi son soutien à Marine Brenier. Candidate investie par « Ensemble ! » fin avril, quelques jours après la réélection d’Emmanuel Macron, l’élue sortante de la cinquième circonscription des Alpes-Maritimes avait quitté LR à la même période pour rejoindre le mouvement d’Édouard Philippe, Horizons. Dans une vidéo publiée sur le compte de la députée de Nice, Nicolas Sarkozy, assis à l’arrière d’une voiture et vêtu d’une simple chemise blanche, appelle les habitants de cette parcelle électorale à voter pour celle qui fut présidente des Jeunes Républicains lorsqu’il avait lui-même repris les rênes du parti de droite. S’adressant directement à son ancienne protégée, Nicolas Sarkozy, de passage dans la ville du Sud pour un discours, lui exprime sa « reconnaissance profonde » et « son amitié sincère pour la fidélité dont elle a fait preuve à son endroit ». Alors que Marine Brenier avait apporté son appui à la candidature de Nicolas Sarkozy lors de la primaire de la droite et du centre en 2016, l’ancien locataire de l’Élysée veut visiblement lui rendre la pareille. « Aujourd’hui, c’est à moi de te soutenir. Tu m’as tellement soutenu, tu m’as tellement aidé…Je te souhaite bon courage et bonne chance pour dimanche prochain », espère l’ancien patron de la droite, qui a beaucoup conversé avec Emmanuel Macron ces dernières semaines. Nicolas Sarkozy, qui entretient une relation privilégiée avec le chef de l’État, avait appelé à voter pour ce dernier au lendemain du premier tour tout en exhortant son camp à répondre à « l’appel au rassemblement » voulu par l’actuel locataire de l’Élysée. Avec ce message, celui-ci prend donc position contre la candidate finalement désignée par LR : Christelle d’Intorni. L’ex-président qui fut pourtant président plusieurs fois du grand parti de la droite française semble bel et bien tourner le dos à sa famille politique, préférant trinquer avec les vainqueurs plutôt que d’aider son mouvement, au creux de la vague, à retrouver une place sur la scène politique française. Reste à voir comment ses partisans historiques, tels que Laurent Wauquiez, Éric Ciotti ou encore Nadine Morano encaisseront le changement de cap de leur ancien mentor et quelles répercussions cela aura sur Les Républicains.

Fouzia Mahmoudi

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img