32.9 C
Alger
vendredi 12 août 2022

Feux de forêt à Béjaïa : Les flammes continuent de ravager la région

Les feux de forêt continuent de ravager de grandes superficies végétales de la wilaya, en dépit des opérations d’extinction qui se poursuivent. Les habitants des nombreux villages de Toudja, Béni K’sila et Barbacha, dont Tala Hiba, Thirdem, les villages Afroune Cheikh, Aït Sidi-Ali, Seffah, Assif, Sibousse, Tikheroubine, Lotta Ouymoune, Tabya et autres, ont vécu deux nuits d’enfer (de mercredi à jeudi et de jeudi à vendredi). Plusieurs villages étaient encore encerclés par les feux hier, dont ceux du hameau dit El Vir dans la commune de Kendira côté nord, Adekar et Tifra, Boumraou Tadert Tamokrant, (commune d’Amizour), selon les témoignages des habitants de la région. Plusieurs familles ont quitté leurs maisons à Tadart Tamokrante et Boumraou, dans la commune d’Amizour. Les incendies qui ont failli emporter les villages Aguemoune, Bouncer, Afroune Cheikh et ceux environnants ont enfin été maîtrisés grâce aux efforts des riverains, pompiers, particuliers, entreprises locales, dont de l’ADE et des forestiers. Idem pour l’incendie qui a touché hier matin le village Djenane (commune Chemini). La grande solidarité qui a été observée a permis de le maîtriser.  La population de cette commune s’est mobilisée avec les pompiers et autres intervenants. Cependant, la mobilisation citoyenne et la présence des agents de la Protection civile, des forestiers et ceux de l’ADE sont insuffisantes face à l’ampleur de ces feux qui menacent la vie des habitants. L’usage des Canadairs est intervenu, il faut le dire, tardivement, puisque d’énormes dégâts ont déjà été recensés, dont la destruction de grandes surfaces du massif forestier de la région, notamment à Toudja, Adekar, Barbacha, Kendira, Béjaïa, Béni K’sila, Tifra, Akfadou,  Boukhélifa, Tizi N’berber entre autres, des arbres fruitiers parmi lesquels des oliviers, figuiers, cerisiers, amandiers et autres cultures, des ruches, des poulaillers et des écuries avec animaux et autres biens dont de maisons, ont été détruits par les flammes. Ces avions ont certes aidé à stopper l’avancée des flammes par endroits, mais on est loin de la maîtrise totale des feux. Plusieurs dizaines de familles ont quitté leurs maisons et des citoyens ont été évacués vers les hôpitaux de la région suite à des malaises dus à l’inhalation de la fumée. Près de 700 ha ont été ravagés par les feux, selon un responsable des forêts qui intervenait jeudi dernier sur la radio locale. Un bilan qui s’est alourdi hier et avant-hier pour atteindre les 1 000 ha voire plus. Les dommages matériels sont énormes et plusieurs personnes sont mortes depuis le début des incendies, il y a cinq jours,  au moins, cinq civils et 7 militaires. De nombreuses personnes cherchant à lutter contre les brasiers sont blessées, brûlées à divers degrés. A l’heure où nous mettons sous presse, les deux bombardiers Canadair continuent les opérations d’extinction, effectuant le remplissage de leurs réservoirs depuis la plage de Tighremt, sur la côté ouest de Béjaïa. Au moins 7 feux de forêt sont encore actifs et d’autres ont été signalés dans l’après-midi, ce qui complique encore les opérations d’extinction qui ont besoin surtout de beaucoup de moyens aériens afin de sauver ce qui peut l’être, notamment le patrimoine forestier, épargner la destruction des habitations et sauver des vies humaines. Par ailleurs, des aides alimentaires et autres dons, notamment des médicaments et de la literie, continuent d’être acheminées vers les régions touchées par les incendies. Elles arrivent des communes de Béjaïa et autres wilayas du pays, que ce soit de l’est, de l’ouest, du centre et du sud du pays. Une grande solidarité est observée depuis le début des incendies. Certains sont même venus prêter main-forte aux habitants de la région pour circonscrire les feux.
Hocine Cherfa  

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img