11.9 C
Alger
lundi 6 février 2023

Festival national du théâtre professionnel d’Alger: Les représentations en « off » suscitent l’admiration du public

Les représentations théâtrales hors compétition organisées en marge du 15e Festival national du théâtre professionnel d’Alger suscite l’admiration du public qui vient chaque jour assister aux prestations des artistes.

Par Abla Selles

« Ce sont des pièces de théâtre de haut niveau et qui méritent notre respect. Notre présence est aussi une manière pour encourager nos artistes qui travaillent de bon cœur pour donner des spectacles de qualité », a déclaré un passionné du théâtre.

Jeudi, trois pièces de théâtre ont été présentées dans le programme «Off» du Festival. Il s’agit de «Koumaicha», un spectacle sur le quotidien difficile des personnes en situation de handicap, «El Mawâïd.kawn» (rendez-vous dans l’univers), spectacle postmoderne qui aborde la thématique de l’»attente» dans sa dimension philosophique et «Asderfef» (Tâtonnement), une comédie tragique qui interroge le sens de la vie, la création et la condition humaine.

Koumaicha (Poignée) mise en scène par Toufik Mezghache, sur un texte de Moubani Mansour et Youcef Ancer, met en scène, durant 60mn, les déboires d’une jeune femme, qui mène une vie monotone rythmée par des tâches ménagères «insolites» que sa mère lui assigne malgré son handicap.

Koumaicha, un personnage malmené, incarné par Noussaiba Attout, elle-même en situation de handicap physique, raconte sur scène son quotidien routinier, partagé entre le ménage à la maison et ses études à l’université, entravées par les esprits étroits de ses parents et les regards réducteurs de la société.

Accueilli au Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi (TNA), lieu de déroulement du festival, jusqu’au premier janvier 2023, le spectacle «El Mawâïd.kawn» est un bel hommage à l’intelligence dans la pratique du 4e Art, brillamment conçu par Mohamed Dine El Hennani, sur un texte de Sid Ahmed Grazib et un traitement dramatique de Abbassia Medouni.

D’une durée de 65 mn, la thématique de l’attente a été abordée à travers l’histoire d’un couple de comédiens en répétition d’une pièce de théâtre qui raconte les tourments de deux aliénés, qui, chacun de son côté, avait hâte de vivre une rencontre intense qui changerait sa vie, dans un spectacle, aux contours existentiels, rendu en quatre tableaux, déroulés en un seul acte.

Le couple de comédiens, incarné par Hichem Boussehla et Souad Djennati a été soutenu par Ahmed Sahli et Amine Bouterfas (fous, 3 et 4), qui leur ont servi de doublures, reprenant dans le mouvement, leur excitation et reproduisant leurs élucubrations, dans une sorte de miroir suggéré, rendu dans une symétrie spatiale quasi-parfaite.

Accueilli au Théâtre municipal d’Alger-centre, «Asderfef» est une adaptation de l’œuvre «Les chaises» d’Eugène Ionesco, mise en scène par Sadek Yousfi.

Servi par deux comédiens, le spectacle raconte en une heure l’histoire d’un couple du troisième âge qui mène une vie monotone, passant leur temps à ressasser des souvenirs de jeunesse.

A.S

 

 

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img