12.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

Festival national du théâtre professionnel d’Alger : «Leflouka», une comédie noire sur l’émigration clandestine

Un public nombreux est venu assister, samedi, à la présentation de la première pièce de théâtre en compétition officielle pour la quinzième édition du Festival national du théâtre professionnel d’Alger. Il s’agit de «Leflouka», mise en scène par Ahmed El Aggoun sur un texte de Sifeddine Bouha.

Par Abla Selles

Il s’agit d’une comédie noire aux contours burlesques, qui met la lumière sur le phénomène de l’émigration clandestine et ses impacts sur la société et la famille. D’une durée de 80 mn, «Leflouka» raconte le sacrifice d’une génération pour qu’une autre survive, à travers l’histoire d’un couple sans enfants qui décide d’aller se faire soigner «ailleurs», défiant les hautes mers au péril de leur vie, après avoir tout essayé.
Seuls au milieu de nulle part, les époux, Warda et Ali, deux personnages antagonistes campés par Sabrina Korichi et Sifeddine Bouha, passent en revue leurs vies respectives dans des rapports souvent tendus entre eux, évoquant la relation à leurs proches, leurs ambitions, leurs joies et leurs peines tout en dénonçant les travers de la société.
La scénographie au décor minimaliste, signée Abderrahmane Zaboubi, a permis aux comédiens d’utiliser des accessoires multifonctionnels et d’occuper tout l’espace scénique dans des échanges ascendants et soutenus, usant souvent du registre du théâtre de la cruauté, au regard des échanges qui se passaient souvent dans la vocifération. La bande son, œuvre de Hassen Lamamra et l’éclairage ont été concluants et judicieux, permettant à la trame de prendre de la hauteur dans des atmosphères qui ont restitué l’angoisse du péril et l’inquiétude de la fatalité.
Le public a longtemps applaudi la prestation des comédiens, ravi de participer à ce festival tant attendu par les passionnés de théâtre que par les artistes.
Il est à noter que treize spectacles sont en compétition au Théâtre national algérien Mahieddine-Bachtarzi et une trentaine d’autres en off, programmés dans les salles Ibn Khaldoun, Théâtre municipal d’Alger-Centre et Hadj-Omar au TNA. Les passionnés de théâtre sont donc invités, jusqu’au 1er janvier 2023, à des prestations de qualité.
Des conférences, des masters-class, des spectacles de rue, sont également au programme du 15e Festival national du théâtre professionnel d’Alger.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img