16.9 C
Alger
samedi 10 décembre 2022

Festival national du Malouf de Constantine: Le chant traditionnel authentique ravive la scène artistique

La 10e édition du Festival national du Malouf s’est ouverte lundi au théâtre régional Mohamed-Tahar-Fergani de Constantine. Interrompue depuis 2015, cette manifestation artistique marque cette année son retour sur le devant de la scène artistique constantinoise, sous le slogan «L’écho du malouf, authenticité et communication». La soirée inaugurale a été animée par un orchestre composé de 16 artistes parmi les lauréats des précédentes éditions, en présence des autorités locales, à leur tête le wali de Constantine, Abdelkhalek Sayouda. A cette occasion, l’invité de la soirée, Salim Fergani, a interprété des chansons de son répertoire artistique qui ont été fortement appréciées par un public mélomane et passionné de musique savante. Le ministère de tutelle a décidé de relancer ce festival pour donner un nouveau souffle à la scène artistique nationale et jeter des ponts entre les artistes et les créateurs, notamment les jeunes, a indiqué le commissaire du festival, Ammar Aziz. A la faveur de cette manifestation artistique, le ministère de la Culture et des Arts vise à mettre en avant le patrimoine musical et culturel, à travers la programmation de spectacles animés par des maîtres de la musique Malouf, a-t-il ajouté. La dixième édition du Festival du malouf qui se poursuivra jusqu’au 1er octobre, se déclinera en trois principaux volets, à savoir la compétition entre les troupes participantes, les lectures artistiques (volet académique) et les soirées animées par des troupes et des associations de plusieurs wilayas, outre l’organisation d’une exposition sur ce patrimoine au théâtre régional Mohamed-Tahar-Fergani. De son côté, le directeur central du ministère de la Culture et des Arts chargé de la diffusion et de la production culturelle, représentant de la ministre, Samir Thaalabi, qui a présidé l’ouverture officielle de ce festival, a affirmé que la tutelle est profondément attachée à la préservation du patrimoine immatériel. Il a rappelé, à ce titre, que le ministère de la Culture et des Arts avait décidé en 2022 de réhabiliter de nombreux festivals, à l’instar du Festival culturel national de la musique andalouse «le Malouf» de Constantine, absent du paysage artistique local et national depuis 2015. «Jusqu’en décembre prochain, plus d’une cinquantaine de festivals internationaux, nationaux et locaux, ont été recensés et organisés dans les domaines du théâtre, des arts plastiques, de la danse folklorique, de la poésie populaire ‘’Melhoun’’, de la littérature et d’autres», a-t-il ajouté.

L. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img