10.9 C
Alger
mercredi 30 novembre 2022

Festival national de la production théâtrale féminine: Une édition dédiée à la mémoire de Sonia

Le Festival national de la production théâtrale féminine vient d’être relancé à Annaba. C’est l’artiste Lynda Selam, commissaire du Festival, qui a dévoilé lundi le programme de cette cinquième édition. Animant une conférence de presse au théâtre régional Azzeddine-Medjoubi, Lynda Selam a déclaré que la relance du festival, prévu du 27 au 30 novembre courant après plusieurs années d’interruption, constitue «un acquis pour la culture
et la créativité féminines».

Par Abla Selles

Cette 5e édition du festival sera dédiée à la mémoire de la défunte artiste Sonia, de son vrai nom Sakina Mekkiou, a annoncé Mme Selam, précisant que ce festival a atteint, lors de ces quatre précédentes éditions, un haut niveau sur les plans organisation et artistique et a constitué un acte d’incitation aux créatrices algériennes dans le domaine de l’écriture dramaturgique, la scénographie et la mise en scène.
Elle a ajouté que le festival sera également «un heureux rendez-vous pour faire connaître les créations des artistes algériennes dans le domaine du 4e art avec leurs touches artistiques singulières et distinguées», précisant que le but majeur de cet évènement est d’encourager les femmes créatives à se remettre à la production théâtrale pour aboutir à de nouvelles œuvres artistiques.
Le Festival national de la production théâtrale féminine verra la participation de six œuvres qui rivaliseront pour les prix du meilleur spectacle, du meilleur texte, de la meilleure mise en scène, de la meilleure interprétation, ainsi que plusieurs autres prix pour la musique, la scénographie et la chorégraphie.
L’association culturelle Ithrène Taguerbous de la wilaya de Bouira participera avec la pièce «Tinèkene» en langue amazighe, au côté des œuvres des théâtres régionaux et coopératives théâtrales d’Annaba, Sétif, Sidi Bel-Abbès et Skikda.
Des expositions photos et projections audiovisuelles sur les femmes artistes et moudjahidate sont également au menu des organisateurs qui œuvrent pour que cette édition soit à la hauteur des attentes du public.
Par ailleurs, le jury est composé du musicien Guechoud Mohamed Reda, la comédienne et actrice Radia Serouti, présidé par l’écrivain et poète Idriss Boudiba, ex-directeur de la culture et des arts de la wilaya d’Annaba. La comédienne et metteur en scène Nabila Ibrahim, Mounia Ait Meddour, comédienne et chanteuse, font également partie du jury. La 5e édition du festival, placée sous l’égide de la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, s’inscrit dans le cadre de la célébration du soixantenaire de l’indépendance et sera marquée également par la distinction de figures artistiques et de moudjahidate.

A. S.

Article récent

Le 30 Novembre 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img