11.9 C
Alger
mercredi 8 février 2023

Festival international du cinéma d’Alger (FICA): Plus de vingt films en compétition officielle

Après deux années d’absence en raison de la pandémie de coronavirus, le Festival international du cinéma d’Alger (FICA) est de retour. Prévu du 2 au 10 décembre, il enregistre la participation de 25 films en compétition, entre longs et courts métrages et documentaires, ont annoncé les organisateurs.

Par Abla Selles

Il s’agit de soixante films qui seront projetés lors de cette onzième édition du festival, dont 25 en compétition officielle. La compétition sera ouverte avec le long métrage de Amer Fakhreddine, «L’étranger», une coproduction palestino-syro-germano-qatarie, alors que la clôture de ce grand rendez-vous annuel du cinéma verra la projection du long métrage «La dernière reine d’Alger» de Damien Ounouri et Adila Bendimered, a déclaré la commissaire du FICA, Zahira Yahi.
Les films algériens «Argu» (Rêve !) de Omar Belkacemi et «De nos frères blessés» de Cisterne Hélier, une coproduction algéro-franco-belge qui revient sur le parcours de Fernand Iveton (1926-1957), militant anticolonialiste, exécuté à la guillotine durant la Révolution pour l’indépendance de l’Algérie, sont en compétition dans la section longs métrages, aux côtés de «Limbo» du Britannique Ben Sharrock, «Nameless» (Les anonymes) du Rwandais Mutiganda Wa Nkunda, «The Perfect Patient», du Suédois Mikael Hafstrom et «200 mètres» du Palestinien Ameen Nayfeh.
Dans la section des courts métrages, les films algériens «Il reviendra» de Youcef Mehsas, «Toute la nuit» de Fayçal Hammoum, «Bridge» de Shawki Boukef, «Tchebtchaq marikan» d’Amel Blidi et «Miss» (La petite), réalisée par Amira Géhanne Khalfallah, seront en lice pour le podium avec, entre autres, «Do Not Feed the Pigeons» du Britannique Antonin Niclass, «Sard» de la Palestinienne, Zeina Ramadan, «Au plaisir, les ordures !» du Canadien Romain Dumond, «Anonymes» du Sénégalais Fama Reyane Sow.
Par ailleurs et dans la section longs métrages-documentaires, la course à la consécration opposera, entre autres, «Hummus, a story of appropriation» du Palestinien Abood Lafi, «Non aligned, Scènes of Labudovic’s Reels» de la Serbe Mila Turajlic, «Silence radio» de la Suissesse Juliana Fanjul, «Willie» du Canadien Laurence Mathieu-Léger, «Radio Al Salam» du Français Xavier de Lauzanne et «Catwalk» du Suédois Johan Skog.
Les jurys des trois sections de la compétition réuniront plusieurs figures du 7e art, connues du grand public, à l’instar des réalisateurs algériens Merzak Allouache, Ali Fateh Ayadi et Said Mahdaoui.
Lors de ce festival, les films «Nos frangins» de Rachid Bouchareb, proposé à la représentation de l’Algérie aux Oscars 2023, «El Aayla» de Merzak Allouache, «Wanibik» de Rabah Slimani, «Cuentos de un Dia Mas» (Contes d’un autre jour) du Cubain Fernando Pérez et «Saint-Omer» d’Alice Diop, seront présentés en avant-première.
En marge des projections, des Masters Class sur des thèmes tels que «Documentaire et fiction, frontières incertaines», «Cinéma et environnement» et le «Métier de comédien», seront animé respectivement par Chergui Kharroubi, la Britannique Chi Tai et le trio Lina Khoudri, Réda Kateb et Samir Guesmi.
D’autre part, la commissaire du festival a présenté la nouvelle rubrique du festival, «Les focus», qui comporte les volets «60e anniversaire de l’indépendance», «Retrouvailles», «Environnement», «Découvertes», «Mémoire et résistance» et «Femmes».
Durant le 11e FICA, un hommage sera rendu à la fondation palestinienne «Shashat pour le cinéma de femmes» qui œuvre depuis sa création en 2005 à la promotion et au développement du secteur cinématographique jeune des femmes palestiniennes.
Les projections des films en compétition officielle du 11e FICA se dérouleront au niveau des salles de l’Office Riad El Feth (OREF), alors que les autres volets sont prévus au Palais de la culture Moufdi-Zakaria et à la Cinémathèque algérienne.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img