12 C
Alger
dimanche 18 avril 2021

Festival international de musique andalouse: Cinq soirées pour une édition virtuelle

Un des avantages les importants des plateformes numériques est la diffusion des activités culturelles au plus grand nombre de personnes sur la planète. C’est pour cette raison et à cause de la fermeture des frontières suite à la pandémie liée au Covid-19 que les organisateurs du Festival international de musique andalouse ont décidé d’organiser cet évènement en mode virtuel.

Par Abla Selles

Le Festival n’a pas été annulé cette année, au bonheur des mélomanes de cette musique ancestrale.
Prévu du 03 au 10 avril prochain, cinq soirées sont au programme de cette manifestation artistique qui sera diffusée à partir de quatre villes dont Alger (villa Dar Abdeltif), Paris (Centre culturel algérien), Tlemcen (en partenariat avec le Centre des études andalouses Tlemcen & la maison de la culture de Tlemcen) et Oran (en partenariat avec l’Opéra d’Oran).
La 5e édition du Festival iinternational de musique andalouse s’annonce exceptionnelle avec la participation des plus belles voix dans ce genre.
Parmi les artistes qui prennent part à cet évènement, il y a l’interprète de musique andalouse Imène Sahir, une artiste avec un parcours riche et remarquable. Née le 22 avril 1988 à Alger dans un milieu de mélomanes et ancienne sociétaire de l’association El Djenadia de Boufarik (1996-2004) et Dar El Gharnatia de Koléa (2004-2008) en Algérie, Imène Sahir, qui a honoré l’art et la culture algérienne dans plusieurs pays du monde, a pris jusqu’au mois de mars 2020 la direction artistique de l’association culturelle et musicale «El Motribia» de la ville de Blida. Elle sera présente à ce festival à partir de Paris (en partenariat avec le Centre culturel algérien).
Il y a aussi la jeune artiste Esma Alla. Née en 1989 à Alger, Esma fait tourner tous les regards dès ses toutes premières scènes. Elle commence à chanter dès l’âge de sept ans au sein de l’association El Andaloussia de Sidi Bel-Abbès. Depuis, elle ne s’est jamais arrêtée. Elle enchaîne ensuite avec l’association El Inchirah sous la direction de M. Smain Hini qui l’adopta très rapidement. Cette interprète de musique arabo-andalouse a participé à plusieurs manifestations nationales et internationales en tant que soliste. Elle sera présente à ce festival à partir d’Alger.
Les associations artistiques Les Merles d’Alger et Ensemble Es-saphir de Andalus’na ainsi que Cheikh Hami Sebbane et Imad Mourou, figurent parmi les artistes participants au Festival international de musique andalouse.
Une conférence sur la musique andalouse et son évolution au sein de la société moderne sera animée par Ben Babaali le six avril sur la plateforme numérique de l’évènement. Il y aura aussi un atelier de chant arabo-andalou qui sera animé en direct par Rabie Houti.
A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img