23.9 C
Alger
mardi 16 août 2022

Festival international de bande dessinée d’Alger: Ouverture de la 13e édition malgré les appels au boycott

 

La 13e édition du Festival international de bande dessinée d’Alger (Fibda) s’est ouverte, à l’Office de Riadh El Feth (Oref), boycott lancés sur les réseaux sociaux à cause des personnages jugés « sataniques » invités chaque année à cet évènement, alors que ce sont eux qui donnent vie à cet évènement . Le boycott a été également lancé à cause du tarif d’entrée (pour visiter seulement) exorbitant, 500 DA…

Par Abla Selles

Cette édition dont la Tunisie est l’invitée d’honneur connait une trentaine de participants de différentes nationalités.

La cérémonie d’ouverture était marquée par un hommage rendu aux deux pionniers de la bande dessinée Said Zaânoune et le défunt Mohamed Aram. Une fresque de trois tableaux sur le Coronavirus, intitulée « vivre en temps de Covid » réalisée par les étudiants de l’Ecole supérieure des beaux-arts d’Alger (ESBA), a été inaugurée.

Dans son allocution, la ministre de la Culture et des Arts, Wafaa Chaalal a estimé que le 9e art « était connu en Algérie depuis la Guerre de libération nationale, et était utilisé comme une arme artistique pour la sensibilisation à l’affranchissement du colonialisme ».

L’édition 2021 de ce Festival se caractérise par de nombreux stands qui reflètent le monde de la bande dessinée et sa culture dans plusieurs pays, particulièrement le Japon et les USA, à l’instar de « HB Manga Kissa » et de « Taco Shop » qui exposent notamment des accessoires, des posters et des publications.

La culture coréenne est également présente à travers, le stand « Korea Shop dz » qui propose tout ce qui a un lien avec la musique Pop et la culture coréenne en général.

Le 13e Fibda sera ponctué par l’organisation d’expositions de bande dessinée, de conférences, d’ateliers de formation et de défilés Cosplay avec la participation d’une vingtaine d’artistes et de bédéistes algériens et étrangers (Japon, Etats-Unis d’Amérique, France et Côte d’Ivoire).

Organisée après une absence de près de deux ans pour cause de pandémie, cette édition est axée sur le volet de la formation à travers des conférences suivies d’ateliers avec accès gratuit pour les étudiants des Beaux-arts d’Alger et des autres wilayas et une réduction de 50% pour le grand public.

Dans ce cadre, une conférence intitulée « Passerelles entre la BD algérienne et le manga japonais » sera animée par des académiciens de l’Université japonaise de Tsukuba et des créateurs de mangas japonais, à l’instar d’Aoyagi Etsuko et Miki Yamamoto.

Des artistes français de Cosplay de renommée internationale comme Isabelle Jeudy (championne du monde de Cosplay en 2007) et Alice Hérault (championne de France de Cosplay en 2019) animeront aussi une conférence intitulée « Parlons Cosplay ».

Des conférences sur la BD tunisienne, la BD en Tamazight, les adeptes de la bande dessinée en Algérie, la bande dessinée africaine et la bande dessinée comme outil de développement des compétences linguistiques sont également prévues.

A.S

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img