23.9 C
Alger
vendredi 17 septembre 2021

Festival du film francophone d’Angoulême: Le cinéma algérien à l’honneur

Les dernières productions filmiques algériennes attirent les acteurs du cinéma dans plusieurs pays du monde. En effet, un bon nombre de ces films participent à des manifestations internationales et décrochent des prix prestigieux. Afin d’honorer ces productions, les organisateurs de la 14e édition du Festival du film francophone d’Angoulême (FFA), en France, ont décidé de célébrer le cinéma algérien.

Par Abla Selles

Prévu du 24 au 29 août prochain, le Festival prévoit la projection de 12 films algériens, entre anciens et nouveaux.
C’est sous le slogan «Hommage au cinéma algérien», que les films seront projetés dans le cadre d’un programme qui sera supervisé par l’acteur et réalisateur algérien Lyes Salem, qui a déjà décroché en 2008 le prix «Valois de diamant» du meilleur film pour son œuvre «Mascarades» et en 2014, le prix Valois du meilleur acteur pour son rôle dans «L’Oranais», un film dont il est aussi le réalisateur.
Dans la liste des films programmés lors de cette manifestation, «Chronique des années de braise» (1975) de Mohamed Lakhdar-Hamina, «Omar Gatlato», «La Famille» de Merzak Allouache (2021), «Nahla» (1979) de Farouk Beloufa, ainsi que le film «De Holywood à Tamanrasset» (1990) de Mahmoud Zemmouri.
Y seront également projetés, le film «Harem de Madame Osmane» de Nadir Moknèche, «Abou Leila» d’Amin Sidi-Boumediène, ainsi que «Leur Algérie» (2020) de Lina Soualem. Ce dernier avait décroché, au mois d’avril dernier, le prix spécial du jury pour le concours des films long métrage au Festival du film arabe de Malmö (Suède).
Dans le cadre de ce programme de célébration, une exposition d’art plastique sera organisée en hommage au défunt artiste plasticien, Mahjoub Benbella.
En musique, il sera également rendu hommage aux deux artistes défunts, Ouarda El Djazairia et Rachid Taha.
Lors de cette édition, il sera procédé à la projection de 60 œuvres de plusieurs pays, dont 10 œuvres dans le cadre du concours officiel. Pour la première fois en Europe, le film «Eiffel» de Martin Bourboulon sera projeté à l’issue de la cérémonie d’ouverture au Théâtre d’Angoulême et au CGR le 24 août prochain pour lancer le festival, annonce les organisateurs. Ces derniers promettent le public que plusieurs stars françaises et «une grosse» surprise américaine sont attendus lors de cette édition. Selon la même source, fondé en 2008, le FFA est le 1er festival francophone en France, visant à promouvoir le cinéma francophone et à consolider les jeunes talents.

A. S.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img