21.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Festival de Fameck (France) Le cinéma algérien à l’honneur

La ville de Fameck (nord-est de la France) accueil du 6 au 16 octobre prochain le festival du film arabe. Le cinéma algérien sera à l’honneur lors de cette édition qui sera marquée par une participation arabe de qualité, indiquent les organisateurs.

 

Par Abla Selles

 

Plusieurs films, entre fictions et documentaires, sont programmés dans les différentes sections de ce festival qui accueille, pour sa nouvelle édition, des cinéastes, artistes et comédiens algériens, en plus des rencontres sur le cinéma, l’histoire et la culture algérienne.

Les longs métrages de fiction «Soula» (2021) de Salah Issad et «Argu» (Rêve, 2022) de Amar  Belkacemi concourent pour le Grand prix du festival, aux cotés de films de cette catégorie issus de plusieurs pays.

Dans la catégorie documentaire, le long métrage «Nerdjes A», une vie d’une militante algérienne» du réalisateur algéro-brésilien Karim Aïnouz, seront présentés en compétition, aux côtés de «Sur les traces de Frantz Fanon» (France), un documentaire de Mehdi Lallaoui qui retrace le parcours de Frantz Fanon, intellectuel et militant anticolonialiste engagé aux cotés des Algériens dans leur combat pour l’indépendance.

Par ailleurs, la cinéaste franco-algérienne, Mounia Meddour, qui a réalisé notamment «Papicha» (2019), une fiction plusieurs fois primée, présidera le jury des longs métrages de cette édition.

Le documentaire «L’Algérie vu du ciel» (2015), réalisé par Yann Arthus-Bertrand et Yazid Tizi sera projeté en clôture de ce festival.

Parallèlement aux projections en compétition, plusieurs courts métrages dont «Déboussolé» de Youcef Mansour, seront présentés en plus des conférences autour du cinéma, l’histoire et la culture algérienne et des rencontres avec des réalisateurs, artistes et comédiens algériens.

Fondé en 1990, le Festival du film arabe de Fameck est un rendez-vous annuel dédié au cinéma des pays arabes et de la Méditerranée.

A.S

 

Atlas mondial des langues de l’Unesco

L’Algérie sera au rendez vous pour enrichir la nouvelle version

 

Le secrétaire général du Haut commissariat à l’Amazighité (HCA), Si El Hachemi Assad, a souligné, à Bejaia, que l’enquête sur les données linguistiques inhérentes au profil de l’Algérie dans la nouvelle édition de l’Atlas mondial, est quasiment achevée et sa copie sera remise dans les délais impartis.

«Le travail est quasiment fini, et nous avons bon espoir d’en remettre la copie avant la date du 13 décembre prochain, fixée par l’Unesco», a affirmé M. Assad à l’ouverture d’une rencontre dédiée à ce projet Onusien.

Il a, à l’occasion, rendu un hommage «appuyé» aux chercheurs qui ont conduit les enquêtes ainsi qu’aux populations visées, «sollicitées pour expliquer par elles-mêmes, les conditions de pratique de leurs locutions locales et les conditions de leur remises en vitalité», a-t-il dit.

Le premier responsable du HCA a tenu également à rassurer que «Tamazight est bien prise en charge et n’est pas concernée par les risques de mise en péril qui guettent certaines langues à travers le monde», rappelant les efforts entrepris en matière d’enseignement, de recherche, de productions littéraire et scientifique ou d’édition et de diffusion.

«Nous avons fait un pas de géant depuis les années 1990, mais surtout depuis son officialisation comme langue nationale et officielle», s’est-il réjoui.

F.H

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img