20.9 C
Alger
samedi 1 octobre 2022

Festival culturel <> de Mostaganem : Un chantier pour la promotion des jeunes 

Le coup d’envoi de la 8ème édition du festival culturel de Inchad a été donné en soirée du ramadan au niveau de la salle rouge de la Maison de la Culture «Ould Abderrahmane Kaki» de Mostaganem. Une salle comble qui a accueilli le wali Aissa Boulahya en compagnie du P/APW  D.Abbassa  et des autorités civiles et militaires. Placé sous le haut patronage de la Ministre de la Culture et Des Arts et sous l’égide du wali de la wilaya de Mostaganem, cette 8ème édition est prometteuse  car les préparatifs de l’évènement et des participants ont été intenses. Durant les quatre jours soit jusqu’au 10 du mois courant vont entrer en compétition  deux groupes composés de 70 enfants , entre filles et garçons, à une sélection par un jury, qui a pu retenir une dizaine d’éléments à la faveur d’un Prime-Time du Festival. Lors de la conférence de presse animée par le Commissaire du Festival Mr Bendehiba Belalia et le Dr Mohamed Merouani Directeur de la Culture et des Arts de la wilaya on apprend que la 7ème édition de la dite manifestation a été loupée par la faute de la crise sanitaire de l’été 2021.Le Commissaire a relevé cette chance de voir s’interpréter les chants sur les planches de «Dar Etthakfa» Ould Abderrahmane Kaki au bénéfice des familles mostaganémoises. Il ajoutera que les préparatifs avaient dégagé une sélection parallèle, laquelle s’est intéressée aux chants spécifiques des dessins animés, et a vu la participation au concours sélectif de quelques 35 voix dans ce type de chants particulier d’où n’ont pu émerger que 5 voix. De poursuivre « Les Monchid-lauréats, seront honorés pour leurs performances et ce en présence d’un large public parmi lesquels  quelques invités d’honneur de la chaine « Chariqa » et bien-sûr, avec l’accompagnement d’un orchestre émérite».Concernant le programme le commissaire ajoutera qu’il verra la présence sur scène de stars du chant tels que Imed Eddine Med Afer, Mansour Belkasmi, ceux de «Echerkya» Loukmène Skander, Oussama Bounar, Ali Sahraoui, ainsi que Abderrahmane Djwamaa. En dehors de ces présentations la compétition verra des interprétations individuelles et de groupes d’enfants. Durant les quatre jours les enfants vont présenter les chants  pour lesquels ils ont été entraînés lors des préparatifs. Généralement les phases de sélection ont concerné les enfants scolarisés. Les enfants ont été préparés aux chants par une équipe technique appartenant au festival. Mr B. Belalia affirmera que l’implication des  enseignants et des parents des enfants a été visible lors des préparatifs. Il ajoutera que, pour el «El Inchad» l’Ecole algérienne est une source incroyable de vocations. C’est ainsi que le commissaire compte aller plus loin dans son projet par la création d’une école afin de valoriser toutes les performances acquises lors de ce festival du chant local.  Il a tenu à souligner  que l’objectif  est de découvrir des talents créatifs et d’identifier le réservoir vocal pour promouvoir ce chantier du chant local. Pendant les 04 jours du festival les soirées du ramadhan feront la joie d’un public avide de spectacles.

Lotfi Abdelmadjid

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img