23.9 C
Alger
samedi 25 mai 2024

Factures d’électricité impayées à Béjaïa: Une hausse de plus de 11 % enregistrée

Les créances de la Direction de distribution du gaz et de l’électricité de Béjaïa sont en hausse. Elles s’élèvaient à plus de 400 milliards de centimes vers la fin du mois de mai dernier, les abonnés ne payant pas leurs factures à temps.

Par Hocine Cherfa
Une situation qui pénalise cette entreprise qui continue portant de faire des efforts colossaux afin de satisfaire ses clients avec cette canicule. Qu’il vente ou qu’il pleuve, les équipes de la Sonelgaz sont déployés sur le terrain dans les quatre coins de la wilaya, dans les zones accidentées et parfois très difficiles d’accès pour accomplir leur mission souvent difficile et périlleuse afin d‘assurer aux citoyens l’énergie. On retrouve toujours les ménages en tête. «Les créances de la Direction de distribution de l’électricité et du gaz ont atteint un seuil dépassant les 400 milliards de centimes à la fin du mois de mai dernier», a indiqué la direction dans un communiqué de presse qui nous a été transmis dernièrement. Les rédacteurs du communiqué ont indiqué «une évolution de 11,65 % par rapport au 31 décembre 2022», précisan que «la grande part est détenue auprès de nos clients ordinaires appelés communément les ménages». Les créances de ces derniers s’élèvent à 280 milliards de centimes, suivis par les administrations avec 41 milliards de centimes, le secteur économique (les industriels) avec 49 milliards de centimes. Quant au reste des créances, elles sont relatives aux travaux d’amenée d’énergie réalisés au profit des institutions privées et étatiques. «Cette situation, selon la même source, ne cesse de prendre de l’ampleur, entravant le bon déroulement de notre activité». Et d’expliquer encore que «cette situation affecte, principalement et négativement, la concrétisation de nos investissements tracés dans le but d’améliorer la qualité et la continuité du service qui permettra également de faire face à une demande en énergie électrique et gazière indéfiniment en évolution».  Par ailleurs,  les rédacteurs du communiqué appellent, à la fin, les clients de l’entreprise à choisir le mode de paiement leur convenant pour s’acquitter de leurs redevances énergétiques dans les délais impartis pour éviter à la fois les désagréments, les conséquences engendrées par la coupure ainsi que le paiement des frais de rétablissements qui s’élèvent à 950 dinars. Pour le payement des redevances, la Sonelgaz informe ses clients que 10 agences commerciales sont implantées sur le territoire de la wilaya afin de se rapprocher davantage d’eux, comme elle rappelle les modes de payement existants, dont le paiement dans les bureaux de poste, le paiement électronique qui permet à la fois de consulter, télécharger et régler les factures le site internet sans pour autant se déplacer et sans frais supplémentaires. Elle rappelle que «ces factures impayées commencent à peser sur la santé financière de l’entreprise». Il est recommandé à la fin «l’utilisation rationnelle de l’énergie électrique et gazière» car, soulignent-elle, c’est «le meilleur moyen qui permet de maîtriser sa consommation et d’économiser sur sa facture».
H. C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img