23.9 C
Alger
vendredi 17 septembre 2021

Face au manque de moyens des hôpitaux : Formidable élan de solidarité pour venir en aide aux malades

Face à la hausse fulgurante des cas de contamination au Covid-19 et l’absence de moyens et d’équipements dans les hôpitaux algériens, l’élan de solidarité s’intensifie de plus en plus pour soulager les malades, le personnel médical dépassé et pallier les faiblesses criantes du système de santé. Des citoyens anonymes et des groupes industriels privés s’impliquent dans cet élan solidaire.

Par Louisa Ait Ramdane

Le pays fait face à une montée impressionnante des cas de contamination au Covid-19 et le nombre de personnes en détresse respiratoire est en forte hausse, ce qui engendre la surcharge des structures de santé qui se retrouvent débordées face au flux de malades qui arrivent chaque jour et un manque criant d’appareils respiratoires et d’oxygène médical. Pour les aider à surmonter cette crise sanitaire, le personnel médical a fait un appel à la solidarité du peuple algérien.
Ainsi, les initiatives citoyennes se sont multipliées pour venir en aide aux malades atteints de Covid, principalement pour les pourvoir en oxygène ou en appareils concentrateurs de ce produit vital.
A Tizi Ouzou, des collectes d’argent sont en cours pour aider les structures de santé dans l’achat du matériel nécessaire, tel que les concentrateurs d’oxygène et aussi la distribution de l’eau, du gel hydroalcoolique et des masques aux familles démunies. Les élans de solidarité et d’autres initiatives se multiplient dans plusieurs daïras de la wilaya. Sur les réseaux sociaux, les initiatives d’information et d’entraide se relaient sans cesse, au grand bonheur des familles de malades. Plusieurs artistes, influenceurs et personnalités publiques ont répondu favorablement aux cris de détresse des médecins et de la population et ont lancé des cagnottes en ligne en Algérie, en France et dans d’autres pays, afin de collecter des fonds pour acquérir de nouveaux appareils respiratoires. En plus de la solidarité citoyenne, les opérateurs économiques multiplient les actions visant à soulager les structures de santé et leur venir en aide pour pouvoir faire face à l’afflux de patients toujours important.

La laiterie Soummam lance un appel pour financer 10 stations de production d’oxygène
La laiterie «Soummam» de la wilaya de Béjaia a lancé jeudi un appel pour le financement de dix stations de production d’oxygène à travers le territoire national, a indiqué l’entreprise dans un communiqué rendu public. L’appel de l’entreprise localisée dans la zone industrielle de Taharacht à Akbou, est adressé autant aux organismes sanitaires privés que publics, engagés dans cette opération de lutte contre la pandémie, mais qui manquent de moyens pour concrétiser leurs objectifs, souligne le communiqué.
Dans cet ordre d’idées inhérent à la solidarité et à la lutte contre le Covid-19, une autre entreprise sise à Béjaia, à savoir la SNC Boudiab, a exprimé sa volonté de financer, à elle seule, une station de génération d’oxygène au profit du CHU de Béjaia. Son patron l’a annoncé sur les ondes de la radio locale, estimant que le devoir de son entreprise est d’être aux côtés des citoyens. Une large chaîne de solidarité s’est déjà mise en place depuis lundi dernier pour ce projet, réussissant à rassembler une cagnotte considérable que d’aucuns espèrent voir affectée à l’achat d’une installation identique au profit de l’hôpital Frantz-Fanon.

Rebrab va importer 4 000 concentrateurs d’oxygène
Le Groupe Cevital s’est joint à la cause. Son P-dg, Issad Rebrab, compte importer 4 000 concentrateurs d’oxygène au profit des structures hospitalières du pays. «Nous comptons importer une quantité importante de concentrateurs d’oxygène
(4 000). Nous sommes en contact permanent avec les autorités compétentes pour permettre la réalisation de cette opération. Ces équipements seront distribués sur les différents établissements hospitaliers à travers le territoire national», a déclaré Mouloud Ouali, directeur de la communication du Groupe Cevital.

Une série de mesures pour assurer la disponibilité de l’oxygène
Les choses semblent bouger aussi du côté de l’Etat. Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a affirmé que l’Etat avait pris une série de mesures pour assurer la disponibilité de l’oxygène dans les établissements hospitaliers et répondre à la demande croissante due à la recrudescence des contaminations au Covid-19. En chiffres, Aimene Benabderrahmane a fait état de la réception de 15 000 concentrateurs d’oxygène, dont 1 050 déjà réceptionnés, et 750 autres étaient prévus pour hier, mais également de l’acquisition de 2 250 concentrateurs entre les 3 et 5 août prochain, tandis que d’autres cargaisons seront reçues par lots à compter du 10 août.

L’Algérie a passé commande de 10 unités de production d’oxygène
L’Algérie a passé commande, poursuit-il, pour l’acquisition de 10 unités de production d’oxygène d’une capacité de 20 000 et 40 000 litres, à répartir sur les grands établissements hospitaliers, ce qui permettra, selon lui, d’atténuer la pression qui prévaut actuellement au sein des hôpitaux. Benabderrahmane fera état également d’une mesure urgente prise dans ce sens, consistant en l’importation de plus de 160 000 litres d’oxygène, en sus d’autres quantités. A ces mesures, s’ajoutent d’autres telles l’affectation des structures hôtelières aux patients afin de mieux les prendre en charge et de leur fournir les quantités d’oxygène nécessaires.
Dans le même sillage, le Premier ministre a souligné que «l’immensité du territoire national nécessite la mise en place des mécanismes permettant de répondre à tous les besoins en temps opportun, et c’est ce que nous avons fait à travers la création d’une cellule de crise au niveau du Premier ministère, qui a géré cette phase de manière efficace et efficiente, en sus d’une cellule opérationnelle qui a commencé son travail mercredi, dans le but de répondre opérationnellement à tous les besoins au niveau des centres hospitaliers».

Réception prochaine de 6 000 concentrateurs d’oxygène
6 000 nouveaux concentrateurs d’oxygène seront réceptionnés prochainement, a annoncé le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, lors d’une rencontre d’évaluation, tenue en visioconférence, avec les directeurs locaux de la Santé. «Ce n’est pas facile compte tenu de la demande importante à travers le monde, notamment par les grandes puissances», dira-t-il. Un premier lot de 1 050 concentrateurs d’oxygène à usage individuel est arrivé dimanche, en attendant la réception graduelle de 9 000 autres unités dans deux semaines.
Le ministre de la Santé a affirmé que «le problème majeur dont souffrent les hôpitaux algériens actuellement est le manque d’oxygène et non les lits», exhortant à «la coopération entre tous pour surpasser cette crise» en rassurant le citoyen loin de tout stress et discours pessimistes.
A ce propos, le ministre a appelé les directeurs de la santé à réquisitionner des hôtels et d’autres infrastructures pour l’accueil des malades Covid-19 qui ne nécessitent pas plus de 10 litres d’oxygène, et ce, pour permettre aux hôpitaux de se consacrer à la prise en charge des cas plus difficiles et compliqués. Le ministre a fait état, en outre, de contacts avec les ambassadeurs algériens en Italie, Belgique, Allemagne, France et Espagne, pour l’acquisition de concentrateurs et de générateurs d’oxygène auprès des producteurs de cette matière vitale dans les plus brefs délais. Le ministre a fait savoir que des démarches sont en cours pour dépêcher des navires algériens et des avions cargo pour l’acquisition de l’oxygène liquide, indiquant s’être entretenu ce matin avec cinq producteurs d’oxygène qui ont affirmé que la demande ne sera pas satisfaite avant deux mois.

Près de 3,5 millions de personnes vaccinées à ce jour
Alors que l’Etat a acquis plus de 9 millions de doses de vaccins jusqu’à fin juillet, prés de 3,5 millions de personnes ont été vaccinées en Algérie depuis l’entame de l’opération de vaccination. Selon les services du Premier ministère, un total de
3 421 279 personnes ont été vaccinées, dont 2 696 467 personnes ont reçu la première dose de vaccin, tandis que 724 812 personnes ont reçu la deuxième dose de vaccin. Concernant la production d’oxygène et gaz médicaux, un total de la production moyenne journalière de 400 000 litres est enregistré et livré aux établissements hospitaliers, a-t-on encore précisé.
La même source a également souligné une commande lancée pour l’acquisition de 5 000 concentrateurs, ainsi que les autorisations accordées aux opérateurs privés pour l’acquisition de 6 000 concentrateurs. S’ajoute à cela, la levée de toute contrainte administrative pour l’importation de concentrateurs par les particuliers.
Pour l’importation de l’oxygène, trois citernes cryogéniques d’une capacité de 60 000 litres, ainsi que 10 unités mobiles générateurs d’oxygène d’une capacité de 20 000 à 40 000 litres/jour sont en cours d’acquisition, révèle la même source.
L. A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img