19.9 C
Alger
dimanche 2 octobre 2022

Exportation entre pays africains: Le manque de communication et le réseau de transport soulignés

Les échanges commerciaux entre pays africains restent «très faibles», a indiqué la présidente de la CGEA, Saida Neghza. Les participants au Salon africain des affaires qui s’est tenu à Oran ont souligné plusieurs contraintes majeures auxquelles font face les entreprises africaines.
Le manque de communication et de réseau de transport sont une contrainte à la promotion des échanges commerciaux entre les pays africains, indiquent les participants à cet événement économique. Les opérateurs économiques algériens ont considéré, à ce propos, que les produits algériens sont de meilleure qualité et à des prix très compétitifs, mais ils ne sont pas commercialisés à l’extérieur à cause des problèmes liés aux réseaux de transport et d’acheminement vers l’Afrique. Malheureusement, les échanges commerciaux sont en deçà des espérances et des attentes de notre continent. Les hommes d’affaires africains doivent trouver le moyen de communiquer davantage, de se faire connaître sur les marchés continentaux afin d’intensifier les échanges commerciaux entre eux, ont-il souligné.
Lors de son discours à l’ouverture de la première édition du Salon africain des affaires, Neghza a qualifié les échanges entre les pays africains de très faibles. Pour elle, il existe beaucoup d’opportunités d’investissement qu’il faut saisir, notamment l’industrie pharmaceutique, la production agricole, le bâtiment… Pour rendre le marché algérien plus attractif, elle a appelé à la levée des contraintes financières et fiscales pour promouvoir l’investissement et les échanges commerciaux entre pays africains.
Louisa A. R.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img