26.9 C
Alger
vendredi 18 juin 2021

Expo à l’Institut du monde arabe: «Divas, d’Oum Kalthoum à Dalida»

L’Institut du monde arabe rend un hommage unique aux plus grandes artistes femmes de la musique et du cinéma arabes du XXe siècle, avec une exposition événement qui célèbre à la fois leur histoire et leur héritage contemporain. Cela aura lieu du 19 mai au 26 septembre 2021. Il s’agit, peut-on lire sur le site de l’IMA, d’une invitation à découvrir la vie et la carrière des légendes féminines de la musique et du cinéma arabes de 1920 aux années 1970, du Caire à Beyrouth et du Maghreb à la France. A travers des essais qui décrivent le contexte politique, social, intellectuel et artistique derrière les artistes, ce catalogue met en avant leur impact sur la société et interroge leur héritage. «Divas, d’Oum Kalthoum à Dalida» dresse les portraits épiques et étonnants des divas de l'”âge d’or” de la chanson et du cinéma arabes, à travers un parcours abondamment nourri de photographies d’époque, souvent inédites, d’extraits de films ou de concerts mythiques, d’affiches cinématographiques au graphisme glamour, de magnifiques robes de scène, d’objets personnels et d’interviews rares. D’Oum Kalthoum à Warda al-Djazaïria, d’Asmahan à Fayrouz, de Laila Mourad à Samia Gamal, en passant par Souad Hosni, Sabah sans oublier la toute jeune Dalida, l’exposition se veut un fabuleux voyage au cœur des vies et de l’art de ces chanteuses et actrices de légende, mais également une exploration des changements profonds qu’elles ont portés. Icônes intemporelles, femmes puissantes, symboles adulés dans les sociétés arabes d’après-guerre, ces divas aux carrières exceptionnelles s’imposent du Caire à Beyrouth, du Maghreb à Paris, incarnant une période d’effervescence artistique et intellectuelle, une nouvelle image de la femme, ainsi que le renouveau politique national qui s’exprime du début des années 1920, notamment en Égypte, jusqu’aux années 1970. L’exposition met ainsi en lumière, à travers ces divas, l’histoire sociale des femmes arabes et la naissance du féminisme au sein de ces sociétés patriarcales, leur participation au panarabisme et aux luttes d’indépendance dans les contextes de la colonisation et de la décolonisation, et – avant tout – leur rôle central dans les différents domaines artistiques qu’elles ont contribué à révolutionner.

M. K.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img