12.9 C
Alger
mercredi 1 février 2023

États-Unis: Une tempête fait au moins 32 morts, des dizaines de milliers d’Américains sans courant à Noël

«Ce n’est pas le Noël qu’on voulait». Une tempête hivernale, charriant des vents glacés et balayant le centre et l’est des États-Unis depuis des jours, a fait plus d’une trentaine de morts et laissé des dizaines de milliers d’Américains sans courant le jour de Noël.

Par Rosa C.

Trente-deux décès ont été confirmés dans neuf États, dont 13 dans le comté d’Erie, situé dans l’État de New York et qui comprend la ville de Buffalo, où les amas de neige accumulée ont atteint jusqu’à trois mètres de haut par endroits.
Certaines victimes ont été retrouvées dans des voitures et d’autres dans la rue au milieu de la neige.
Depuis mercredi soir, les États-Unis sont frappés par cette tempête d’une rare intensité, dont les vents polaires ont provoqué d’importantes chutes de neige, notamment dans la région des Grands lacs.
«Ce n’est pas le Noël qu’on voulait», a dit Mark Poloncarz, responsable pour le comté d’Erie, qui craint que d’autres morts ne soient bientôt comptabilisés dans son comté.
«Il y a des personnes coincées dans leur voiture depuis plus de deux jours et d’autres dans des maisons où les températures sont frigorifiques», a-t-il averti.
Une interdiction de se déplacer avait été prononcée dans cette région vendredi, mais des centaines de personnes se sont malgré tout retrouvées bloquées dans leur véhicule.
Les secours allaient dimanche de voiture en voiture pour voir «s’ils trouvaient des corps», a décrit Mark Poloncarz sur CNN.
«C’est une crise majeure», a reconnu la gouverneure de l’État de New York, Kathy Hochul, native de Buffalo, qui a déployé la Garde nationale.
«J’ai connu toutes les grandes tempêtes hivernales des 60 dernières années», a-t-elle lancé. «Celle-ci est la pire».
L’électricité ne sera pas complètement rétablie à Buffalo avant plusieurs heures, a prévenu M. Poloncarz, appelant les habitants à ne pas sortir de chez eux, les routes restant impraticables. L’aéroport international de la ville restera fermé jusqu’à aujourd’hui. Entre 30 et 60 cm de neige devaient encore tomber jusque dans la nuit, d’après le dernier bulletin du service météorologique américain (NWS).
«Une grande partie de l’est des États-Unis restera soumise à un froid intense jusqu’à lundi (hier), avant des tendances plus modérées mardi (aujourd’hui)», a annoncé le NWS dans son dernier point. «Les vents sont tellement forts que la neige forme comme des dunes de sable, c’est dingue», a décrit samedi, auprès l’AFP, Ali Lawson, 34 ans, qui vit à Buffalo depuis huit ans.
Plus de 48 000 foyers étaient toujours sans électricité dimanche sur la côte Est, où les intempéries ont initialement privé
d’électricité quelque 150 000 foyers, selon le site Poweroutage.us.
Plus de 3 000 vols ont été annulés dimanche, s’ajoutant à environ 3 500 autres annulés samedi et 6 000 autres vendredi, selon les site de suivi Flightaware.com.
Un peu partout dans les villes américaines, comme à Denver ou Chicago, des refuges ont été ouverts pour accueillir les personnes dans le besoin pour leur permettre de se réchauffer et les protéger des risques d’hypothermie.
A El Paso, au Texas, des migrants désespérés venus du Mexique se sont blottis pour se réchauffer dans des églises, des écoles et un centre civique, a expliqué à l’AFP Rosa Falcon, une enseignante et bénévole.
Mais certains ont choisi de rester dehors par des températures glaciales parce qu’ils craignaient d’attirer l’attention des autorités d’immigration, a-t-elle ajouté.

R. C.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img