19.9 C
Alger
lundi 3 octobre 2022

Etats-Unis: L’inflation grimpe, les taux de la Fed aussi

Face à une inflation qui n’en finit plus de grimper aux Etats-Unis, devenant même la priorité économique de Joe Biden, la banque centrale américaine s’apprête à relever, mercredi, ses taux directeurs pour la troisième fois, et pourrait accélérer le mouvement.
Le comité de politique monétaire, organe de décision de la Fed, se réunit mardi et mercredi. Une hausse des taux d’un demi-point de pourcentage, ou 50 points de base, semble acquise. Mais c’est désormais l’hypothèse d’une hausse plus forte, de trois quarts de point de pourcentage, ou 75 points de base, qui agite les marchés. Un tel relèvement serait une première depuis 1994.
«Les marchés ont commencé à prendre en compte le risque (d’une hausse) de 75 points de base lors de la réunion de la Fed la semaine prochaine», a indiqué Shaun Osborne, de Scotiabank. En cause : l’inflation. Elle avait entamé en avril un timide ralentissement, laissant espérer que le pire était passé. Mais les chiffres de mai, publiés vendredi, ont sonné comme un brutal rappel à la réalité, avec une nouvelle accélération et un nouveau record en 40 ans, à 8,6 % sur un an et 1,0 % sur un mois, selon l’indice CPI. La Fed privilégie l’indice PCE, publié plus tard dans le mois, qui a également ralenti en avril, à 6,3 % sur un an, mais reste bien supérieur à l’objectif de 2 %, considéré comme sain pour l’économie. Shaun Osborne se montre cependant sceptique quant à l’hypothèse d’une forte hausse qui pourrait faire paniquer les marchés. Mais «c’est évidemment un risque», a-t-il toutefois averti.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img