5.9 C
Alger
samedi 4 décembre 2021

États-Unis: Biden est «en bonne santé» et «apte» à assurer ses fonctions, selon son médecin

Joe Biden est «en bonne santé», «vigoureux» et «apte» à remplir sa fonction de président des États-Unis, selon un compte rendu détaillé, publié par son médecin vendredi, à l’issue d’un bilan de santé très attendu.

Par Mourad M.

Le médecin note que le président, qui fêtait hier ses 79 ans, prend trois médicaments sur ordonnance et deux sans ordonnance. Il souligne aussi que par rapport à son dernier examen, en décembre 2019, Joe Biden présente une démarche plus raide et une toux fréquente. Le praticien, Kevin O’Connor, après examen, attribue ces changements à des affections sans gravité majeure. Il constate une «légère» affection nerveuse (neuropathie) touchant les pieds, ainsi que les suites d’une fracture, causes de la démarche plus raide. Et attribue la toux fréquente à des reflux gastro-œsophagiens. Ce bilan de santé comportait aussi une coloscopie sous anesthésie, ce qui a obligé Joe Biden à transférer ses pouvoirs pendant une heure et vingt-cinq minutes à la vice-présidente Kamala Harris, devenue brièvement la première femme à détenir les prérogatives présidentielles dans l’histoire des États-Unis. Cette coloscopie a été jugée «rassurante» par le médecin qui suit Joe Biden depuis treize ans. A la lecture du rapport, on apprend que le président des États-Unis mesure 1 mètre 82 pour 83 kilos, qu’il porte des lentilles de contact, qu’il ne fume pas et ne boit pas, et qu’il fait du sport cinq fois par semaine. Le bilan fait aussi la liste des affections jugées bénignes dont il souffre, outre ses problèmes gastriques et de démarche : une «fibrillation auriculaire non valvulaire», condition cardiaque qui est «stable» après traitement ; un taux élevé de lipides dans le sang également corrigé avec succès par un traitement ; des allergies et de l’arthrite. Revenu à la Maison-Blanche après ce bilan de santé, le président démocrate s’est plié, avec un contentement visible, à la tradition qui veut qu’il accorde avant Thanksgiving sa grâce à deux dindes – nommées Peanut Butter (beurre de cacahuètes) et Jelly (confiture) en hommage à un sandwich très populaire. La dinde est un plat emblématique de Thanksgiving, l’une des fêtes populaires les plus observées aux États-Unis, que les Américains célèbreront la semaine prochaine. Après un discours émaillé de blagues pour la plupart intraduisibles en français et entrecoupé de gloussements des deux volatiles, un Joe Biden souriant s’est longuement mêlé aux visiteurs, posant pour des photographies et plaisantant avec des enfants dans la roseraie de la Maison-Blanche. «Mon bilan de santé s’est très bien passé», avait-il lancé en quittant vers 14h05 locale (19h05 GMT) l’hôpital Walter-Reed, en bordure de Washington. Arrivant un peu plus tard à la Maison- Blanche le président, souriant, avait dit : «Je me sens bien». Un communiqué laconique de la Maison-Blanche, à 6h00 du matin, était venu annoncer que le président passerait un bilan de santé de routine, le premier depuis son investiture. Plus vieux président de l’histoire des États-Unis, il a fait savoir publiquement qu’il comptait se représenter en 2024. Son âge alimente toutefois les spéculations sur le fait qu’il pourrait renoncer. Joe Biden a promis la plus grande transparence sur son état de santé, alors que certains partisans de Donald Trump ne perdent aucune occasion de s’interroger publiquement, de manière plus ou moins détournée, sur sa santé physique et sa lucidité. Il avait connu en 1988 une grave alerte de santé. Transporté en urgence à l’hôpital après une rupture d’anévrisme, un prêtre avait même été appelé pour lui donner les derniers sacrements. Si Joe Biden ne se représentait pas, Kamala Harris, 57 ans, serait considérée comme une candidate naturelle du camp démocrate, même si la plupart des observateurs dressent jusqu’ici un bilan mitigé de son mandat de vice-présidente.
M. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img