21.9 C
Alger
jeudi 30 juin 2022

Environnement : Le 1er incubateur d’entrepreunariat vert voit le jour à Alger

Le 1er incubateur d’entrepreunariat vert a été lancé, samedi à Alger, afin de contribuer à la naissance d’une économie verte et le développement de l’action de proximité vers une action entrepreneuriale contribuant à la création de richesse et l’absorption du chômage.
Le président de l’Association nationale du travail associatif, Ahmed Malha, a indiqué, dans une allocution prononcée lors de l’ouverture d’un Colloque national sur le rôle des jeunes, sous le thème «Les leaders des actions vertes dans le développement durable», organisé par l’Association à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, que «les jeunes ont un rôle essentiel dans la commercialisation innovante verte, comme mécanisme à même de concrétiser une pérennité des start-up».
Lors de ce colloque qui a vu la présence de plus de 50 participants de 20 associations nationales, M. Malha a révélé qu’un nombre considérable de jeunes ont bénéficié dans le cadre du micro-crédit «Angem» de financement de projets en adéquation avec l’option de
l’économie verte, citant, à ce propos, le projet d’extraction d’huiles essentielles «comme un modèle réussi». A cette occasion, M. Malha a appelé les jeunes entrepreneurs à
s’orienter vers le secteur de l’industrie dans le domaine de l’agriculture, estimant que ce domaine «a un avenir prometteur» et une opportunité pour les jeunes, en vue d’adhérer à l’économie verte et d’œuvrer à la relance de projets respectueux de l’environnement, notamment les projets d’investissement dans les résidus de tomate, d’olive et de raisin, étant non exploités par les fabricants.
M. Malha a affirmé que son association œuvre à accompagner les jeunes porteurs de projets respectueux de l’environnement et à les orienter pour les procédures administratives et pour ce qui concerne tous les aspects techniques de leurs projets.
Parmi ces mesures, l’intervenant a cité l’organisation de sessions de sensibilisation dédiées aux jeunes, en vue du suivi de leurs projets.
L’Association nationale du travail associatif a bénéficié d’un projet soutenu par l’Organisation des nations unies (ONU) qui englobe 6 wilayas au niveau des zones sahariennes. Dans le cadre de ce soutien, 18 sessions de formation seront organisées dans le domaine de la gestion des projets au profit d’une association locale, et ce, à partir du mois de septembre prochain. Selon le président de l’Association nationale du travail associatif, il a été procédé au lancement de plusieurs projets dans les domaines environnementaux naturels à haute valeur, qui prennent compte du domaine socio-économique, notamment les filières de biodiversité qui contribuent à la création d’emplois et concrétisent un développement économique globale.
Samy F.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img