16.9 C
Alger
samedi 1 octobre 2022

Envenimation scorpionique: Baisse des cas grâce aux campagnes de collecte et de prévention

Le chef de laboratoire à l’Institut Pasteur d’Algerie (IPA), Dr Mohamed-Lamine Saidani, a fait état d’une baisse des cas de piqûres de scorpion et de décès par envenimation scorpionique, grâce au renforcement des campagnes de prévention et de collecte, notamment dans les régions où cet animal est très répandu.
Selon Dr Saidani, également membre expert au Comité national des membres experts chargés de la lutte contre l’envenimation scorpionique au niveau du ministère de la Santé, le nombre des cas d’envenimation scorpionique est passé de 50 000 cas durant ces dernières années à 46 787 cas et 39 décès en 2019.
En 2020, 44 019 cas et 30 décès ont été enregistrés, tandis qu’en 2021 leur nombre a atteint 40 138 cas et 22 décès, grâce au renforcement des campagnes de sensibilisation et des opérations de collecte de cet animal pour la préparation du sérum anti-scorpionique, a-t-il indiqué.
Evoquant les dispositifs mis en place en coordination avec les pouvoirs publics, notamment au niveau des régions classées zones rouge et orange en termes de cas d’envenimation enregistrés, Dr Saidani a rappelé les différentes rencontres organisées visant à élargir les campagnes de sensibilisation pour toucher le plus grand nombre de citoyens dans les wilayas de Ouargla, El Bayadh, Djelfa, Biskra et El Oued, notamment à travers la distribution de dépliants et d’affiches contenant des conseils simples sur la prévention contre le piqûres scorpioniques dont les premières victimes sont les enfants.
Dans ce sillage, l’expert a relevé l’actualisation en cours du guide dédié aux praticiens relevant des unités de santé de proximité déployées à travers le territoire national qui permettra d’améliorer la prise en charge des cas. Une rencontre internationale est prévue à El Oued, zone classée rouge, afin
d’échanger les expertises, les expériences et les informations sur le danger des piqûres de scorpion, en parallèle avec un workshop au profit des mourchidate à l’effet de sensibiliser les mamans sur le danger des piqûres de scorpion notamment pour les enfants, a affirmé M. Saidani, saluant par là même le rôle accompli par les mosquées dans ce sens.
Les médias, locaux ou nationaux, jouent également un rôle important dans la sensibilisation de la population quant à ce danger qui continue de faire des victimes, malgré les moyens mis en place par les pouvoirs publics pour le prévenir.
La conjugaison des efforts des secteurs concernés est à même de réduire les cas d’envenimation, a tenu à souligner l’expert, citant l’exemple des collectivités locales qui assurent la collecte et l’élimination des déchets et des résidus de matériaux de construction.
Quant à la fourniture du sérum anti-scorpionique, Dr Saidani a rappelé que l’IPA produit annuellement une quantité de 80 000 doses, suffisante pour répondre aux besoins du ministère de la Santé et des régions concernées. Plusieurs quantités ont été distribuées aux unités de santé de proximité avant le lancement de la campagne de sensibilisation organisée chaque mois d’avril, c’est-à-dire avant la saison estivale, lors de laquelle cet animal prolifère.
Depuis l’acquisition de nouveaux équipements pour la production de sérum anti-scorpionique en 2013, aucune rupture de stock de cette substance vitale n’a été «enregistrée», a-t-il soutenu.
Yanis T.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img