22.9 C
Alger
mercredi 17 août 2022

Enseignement supérieur / L’université Constantine-3 : premier établissement algérien sur la liste de l’OMPI

L’université Salah -(Constantine-3) est le premier établissement d’enseignement supérieur algérien à intégrer la liste des universités mondiales dont les innovations scientifiques de ses chercheurs bénéficient de la protection de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), a révélé, lundi, le représentant de cette Organisation en Algérie, Mohamed Salek Ahmed Athmane.
«L’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle a intégré l’université Salah-Boubnider (Constantine-3) compte tenu du niveau d’innovation de ses chercheurs et leur nombre en augmentation annuellement, en plus de la politique élaborée dans le domaine de la protection de la propriété intellectuelle, conformément aux normes internationales requises», a déclaré ce responsable à l’APS, en marge du lancement, à l’université Salah-Boubnider, de la politique de la propriété intellectuelle, première à l’échelle nationale.
Pour sa part, le recteur de l’université Constantine-3, Ahmed Bouras, a indiqué que son administration «a pris l’initiative car consciente de l’importance de la propriété intellectuelle et désire encourager et stimuler les recherches scientifiques et les œuvres innovantes, ce qui l’a poussée à élaborer une stratégie basée sur la mise en place de cadres réglementaires pour protéger la propriété intellectuelle et mettre à la disposition des chercheurs les moyens nécessaires pour une meilleure gestion de la connaissance».
De son côté, Nawel Outili Boucheloukhe, directrice du bureau de la propriété intellectuelle et du centre d’appui à la technologie et à l’innovation à l’université Salah-Boubnider, a précisé que «la politique pilote de la propriété intellectuelle adoptée par cette université s’articule autour de plusieurs principes, dont le plus important est de fixer les règles et les conditions déterminant la propriété intellectuelle, les infrastructures d’encadrement et les procédures y afférentes, en plus de déterminer les revenus et les droits des chercheurs».
En plus de l’accompagnement pédagogique et de la mise en place des moyens techniques et technologiques au profit des chercheurs de l’université, les porteurs d’idées innovantes bénéficieront de brevets d’invention délivrés par l’OMPI avec la possibilité de financer leurs œuvres en vue de les concrétiser dans des projets industriels et économiques au service de l’économie locale et nationale, a-t-on indiqué.
Abritée par la Faculté des sciences de l’information et de la communication, la cérémonie de lancement de la politique de la propriété intellectuelle, première à l’échelle nationale, à l’université Salah- Boubnider Constantine-3, a été marquée par la présentation de 10 interventions d’experts internationaux activant dans ce domaine.
Hania T.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img