17.9 C
Alger
vendredi 18 juin 2021

Enseignement supérieur/Jeunesse et sports: La nécessité du développement du sport universitaire soulignée

Le secteur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et celui de la Jeunesse et des sports ont tenu, lundi, une réunion consacrée à l’examen des perspectives de promotion et de développement du sport universitaire et d’enrichissement des offres de formation dans le domaine sportif.

Par Farid Y.

La rencontre vise, selon les organisateurs, la consolidation du partenariat et de la coordination en termes de mise à jour des programmes de formation dans les spécialités des sciences et techniques des activités physiques et sportives, mais également l’étude des critères d’inscription dans les établissements universitaires des sportifs d’élite.
A l’ordre du jour de la réunion figurent aussi la possibilité d’intégrer de nouveaux modules en phase avec les nouveautés dans le domaine de la formation, le renforcement de la coordination entre l’Ecole nationale supérieure en science et technologies du sport (ENS/STS) et les établissements de l’Enseignement supérieur assurant, en Licence et en Master, une formation dans les sciences et techniques des activités (23 établissements et 5 spécialités).
Il a été également question, lors de cette rencontre, de l’opérationnalité du produit de la formation dans les deux secteurs, en vue de promouvoir l’activité sportive et la compétition en milieu universitaire. La réunion s’inscrit dans le cadre d’une série de séances de travail menées par des groupes de recherche mixtes, lesquels se sont attelés à élaborer un programme national contenant plusieurs axes, pour ne citer que la formation, les associations, l’exploitation commune des structures sportives ou encore la généralisation des activités et programmes de promotion du sport dans l’enceinte universitaire.
A ce propos, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelkader Benziane, a fait savoir que «la concrétisation de ce programme sur le plan interne a débuté par l’installation de commissions locales mixtes (plus de 40) ayant tracé des programmes efficaces», et soumis des rapports semestriels à la commission nationale regroupant l’Enseignement supérieur, l’Education nationale et la Jeunesse et les Sports.
La commission en question a été chargée, entre autres, d’élaborer un plan national de relance du sport scolaire et universitaire, à travers la mise en place de programmes mixtes dans le cadre d’une convention bilatérale avec le département des Sports, en vue de réfléchir au statut particulier de l’étudiant sportif ainsi qu’au dossier national des étudiants sportifs de haut niveau et des sportifs d’élite devant être répartis sur les établissements universitaires.
Dans le cadre de l’application des recommandations du gouvernement, une commission nationale multisectorielle a été installée, chargée de l’examen du dossier des diplômés des Instituts des sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) et s’est réunie trois fois en février dernier, a affirmé le ministre de l’Enseignement supérieur, rappelant la circulaire ministérielle du 22 février 2021, portant concrétisation des opérations urgentes prévues dans ledit plan. Quant aux réalisations accomplies à ce jour au titre de cette démarche, M. Benziane a cité l’installation de 23 commissions de wilaya pour la relance du sport scolaire et universitaire, et l’organisation de championnats et de manifestations sportives à distance en 2021, outre l’intensification des activités sportives au niveau de la cité universitaire d’Oran.
Parmi les objectifs réalisés, le responsable a cité l’organisation des qualifications régionales et de wilaya des jeux sportifs universitaires.
Dans son allocution, M. Benziane a souhaité que le secteur de la Jeunesse et des Sports ouvre le champ aux stagiaires au niveau des établissements scolaires et de formation pour effectuer des stages de terrain, au sein des établissements relevant de ce secteur.
Le ministre souhaite la contribution du ministère de la Jeunesse et des Sports aux préparatifs et sélections organisés, en prévision des compétitions sportives qui seront lancées par le secteur en début de la prochaine année universitaire au cours de laquelle seront choisis les candidats à récompenser lors de la semaine scientifique et sportive, prévue en mai 2022.
Pour sa part, El Hadi Khaldi est revenu sur certaines mesures urgentes prévues dans le cadre du plan de relance du sport universitaire, dont le parachèvement des phases locales et régionales des compétitions dans 14 disciplines sportives pour un financement de l’ordre de 50 millions DA du budget de son ministère, ajoutant que «des efforts sont en cours pour organiser les phases finales de ces compétitions prévues le 5 juillet prochain, avec la participation de près de 2 500 étudiants universitaires».
Le ministère a organisé des manifestations sportives au sein des cités universitaires et célébré la Journée internationale du sport universitaire, coïncidant avec le 20 septembre de chaque année, a-t-il indiqué.
Concernant les mesures à moyen terme visant à opérer une réforme globale du système sportif universitaire, M. Khaldi a fait état de l’installation d’une sous-commission mixte chargée de réviser les textes organisationnels et d’assurer la réforme des axes majeurs du sport universitaire.
Il a été procédé à la révision des statuts de la Fédération algérienne du sport universitaire (FASU), à la relance des ligues affiliées, à la valorisation et l’introduction de la pratique sportive dans le cursus universitaire, notamment à travers l’introduction du sport dans les projets des établissements universitaires et le renforcement de l’encadrement pédagogique du sport universitaire. Concernant la formation dans le domaine du sport, M. Khaldi a souligné que son département dispose d’un système de formation complémentaire qui comprend l’Ecole supérieure en science et technologie du sport (ESSTS) de Dely Ibrahim et les Instituts des sciences et de la technologie du sport de Ain Benian, Constantine, Ain El Turk (Oran) et Ouargla. A cette occasion, il a rappelé les efforts de promotion de la formation pour le développement du sport, à travers la promotion de l’école sus citée en école supérieure et l’élargissement des offres de formation à court terme, à travers la création de nouvelles spécialités, l’adoption de mesures exceptionnelles au profit des sportifs d’élite, outre l’élaboration du statut particulier et du fichier de l’étudiant sportif. Cette rencontre, qui a été marquée par deux interventions sur la relance du sport universitaire et la formation sportive universitaire, intervient en concrétisation des conventions signées entre les deux secteurs en 2014 et 2018 pour promouvoir la pratique sportive en milieu universitaire, en développant les activités sportives dans les établissements de l’enseignement supérieur et les résidences universitaires, en œuvrant ensemble en matière de formation pour assurer les moyens de garantir un encadrement qualifié et en garantissant une utilisation commune et rationnelle des moyens et des ressources disponibles dans les deux secteurs au profit des étudiants.
F. Y.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img