32.9 C
Alger
vendredi 12 août 2022

Enjeux socio-économiques: L’Intelligence artificielle pour faire émerger des solutions innovantes

La formation et le partenariat constituent des éléments essentiels pour le développement de la recherche scientifique dans le domaine de l’intelligence artificielle (I.A), permettant de faire émerger des solutions innovantes aux enjeux socio-économiques, ont indiqué, hier, des responsables de l’Université Kasdi-Merbah de Ouargla (UKMO).

Par Hamid H.
Cet objectif doit passer par le renforcement de la formation spécialisée dans ce domaine, le rapprochement de l’université de son environnement, à travers notamment la conclusion d’accords intersectoriels, et l’appui des compétences nationales installées à l’étranger, a affirmé à l’APS le doyen de la Faculté des Mathématiques et des Sciences de la matière à l’UKMO, Pr Kamel Eddine Ayadi. «Il s’agit de la création d’un écosystème d’innovation, dans lequel les scientifiques vont mettre leurs connaissances au service de la recherche scientifique, en collaboration avec le secteur industriel notamment», a-t-il dit, signalant que l’UKMO mise sur la coopération autour d’un partenariat national et international «gagnant-gagnant», et ce, dans le but de réaliser des projets permettant l’émergence de nouvelles thématiques innovantes.
«L’I.A a déjà fait ses premiers pas en Algérie, mais il reste beaucoup à faire pour atteindre les aspirations souhaitées à ce propos», a soutenu M. Ayadi, dont la déclaration a été fait en marge de l’introduction de l’enseignement de cette nouvelle spécialité à l’UKMO.
La nomenclature pédagogique au niveau de l’Université de Ouargla a été renforcée, au titre de l’actuelle saison (2021/2022), par l’ouverture cette année d’une nouvelle offre de formation en master dans le domaine de l’I.A, qui s’ajoute à d’autres spécialités concernant l’Orthophonie en Licence et la Physique médicale en Master, selon la cellule de communication de l’UKMO qui signale que l’introduction de ces spécialités vise à favoriser les opportunités de formation offertes aux étudiants. M. Ayadi a déclaré que l’ouverture cette année de l’Ecole nationale supérieure de l’Intelligence artificielle (Alger) est considérée comme «une véritable avancée dans le cadre des efforts consentis pour la promotion de la formation dans ce créneau qui s’occupe de la réalisation des machines aptes à simuler l’intelligence humaine».
Il s’agit d’un vaste domaine comprenant de nombreux concepts et technologies, applications d’algorithmes, analyse mathématique, statistique, physique quantique et cognition humaine, entre autres, a-t-il expliqué. Quant aux applications de l’IA, notre interlocuteur a fait savoir que cette dernière concerne différents aspects de la vie socio-économique, à titre d’exemple le secteur de la Santé, à travers l’exploitation des moyens de diagnostic de pointe, le smart business, le développement industriel et agricole, les médias, le e-learning et la sécurité des réseaux informatiques.
H. H.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img