13 C
Alger
vendredi 14 mai 2021

ENIEM: Les travailleurs appellent au «sauvetage» de l’entreprise

Les travailleurs de l’Entreprise nationale des industries de l’électroménager (Eniem) de Oued Aissi (7 km à l’est de Tizi Ouzou) lancent un nouvel appel de détresse en direction du président de la République pour le sauvetage de l’entreprise, avertissant que la situation qu’elle traverse actuellement est «impérieuse» et risque de déboucher sur une «grave crise».

Par Hamid M.

Dans une lettre adressée au président de la République, le syndicat d’entreprise affilié à l’Union générale des travailleurs algériens (Ugta) alerte que les conditions d’accès au régime fiscal préférentiel font que l’Eniem se retrouve dans «une impasse», précisant que «le taux d’intégration exigé par le cahier des charges dans la gamme des produits froid est de 60 %, alors que le taux d’intégration réel atteint par l’entreprise avoisine à peine les 30 %». Pour les rédacteurs de la lettre, «à défaut de disposer dans l’immédiat d’un fonds d’investissement conséquent qui permettrait de se mettre au diapason des nouvelles exigences réglementaires en matière d’intégration, l’entreprise sera condamnée à la disparition». Dans leur appel de détresse, les travailleurs de l’Eniem suggèrent comme solutions urgentes, l’octroi d’un conséquent crédit d’investissement en vue de la modernisation des chaînes de production, le gel du décret exécutif fixant les conditions d’accès au régime préférentiel durant au moins une période de trois ans, temps nécessaire de rénovation ou de réalisation des chaînes de production avec le taux d’intégration requis.
H. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img