21.9 C
Alger
dimanche 19 mai 2024

Energies renouvelables à Mostaganem: Green Power amorce la transition énergétique

A Mostaganem, Green Power, une entreprise naissante appartenant au Groupe industriel Sidi Bendehiba, entame la transition énergétique par l’entrée en exploitation d’une unité industrielle de production de systèmes d’énergies renouvelables.

Par Lotfi Abdelmadjid

A l’occasion d’une entrevue avec la jeune directrice du projet, Mlle Faïrouz Sekkili explique que la nouvelle unité SARL Green Power, basée à la zone d’activités de Mesra, se spécialise dans l’étude et la réalisation de divers systèmes d’énergies solaires et éoliennes. Cette entreprise, grâce à une main-d’œuvre et une ingénierie locales, a vocation à développer des systèmes énergétiques qui alimentent les habitations, les usines, les structures publiques, les réseaux d’éclairage public ainsi que les systèmes d’irrigation des exploitations agricoles. Mlle Sekkili affirme à la presse que d’emblée l’unité emploie une trentaine d’employés, mais selon l’extension du projet les postes d’emploi qui restent à pourvoir seront de 120 en 2022. Dans le cadre de la diversification des activités énergétiques le Groupe s’est lancé aussi dans les opérations de transition énergétiques conformément à la stratégie globale du gouvernement algérien. Green Power amorce la transition par la fabrication de panneaux photovoltaïques, par celle des batteries, des onduleurs, des coffrets de protection et des générateurs qui vont avec le système d’énergie nouvelle. Grâce à la structure de recherche et développement du Groupe, les jeunes ingénieurs du bureau d’études de l’entreprise naissante œuvrent actuellement sur des systèmes innovants prévus dans le projet. Faut-il préciser, par ailleurs, que ces jeunes se focalisent actuellement sur la réalisation d’un chauffe-eau domestique qui fonctionne à l’énergie solaire. D’autre part, cette même équipe vient d’achever le travail sur un système d’irrigation solaire pivotant et longitudinal fonctionnant à l’énergie solaire avec un taux d’intégration de 90 et 70 %, qui sera commercialisé très prochainement. Le système d’irrigation contribuera à réduire les coûts de production qui pèsent sur les agriculteurs, notamment le coût d’utilisation de l’énergie électrique et des dérivés du pétrole (gasoil). Il jouera aussi un rôle en matière de rationalisation de l’eau, de réduction de la pression sur le réseau électrique et d’autres avantages écologiques, selon la même source. Par ailleurs, Faïrouz Sekkili a fait savoir que le même bureau d’études compte, dans les prochains mois, réaliser le premier ventilateur fonctionnant à l’énergie électrique éolienne, avec un taux d’intégration allant jusqu’à 90 %, précisant que cette unité sera la première entreprise au niveau national à produire ce type de systèmes énergétiques. Par-delà les obstacles bureaucratiques, aujourd’hui GISB est en train de relever des défis monumentaux, ceux d’aller jusqu’au bout de la transition énergétique. En plus de Green Power, d’autre filiales travaillent sur le LED (lampes et luminaires) avec à la clé un projet de laboratoire pour mieux cerner cette nouvelle technologie.
L. A.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img