22.9 C
Alger
lundi 5 décembre 2022

Energies : La CAPC veut contribuer à l’émergence de «champions locaux»

La Confédération algérienne du patronat citoyen (Capc) veut contribuer à l’émergence de «champions locaux» dans les différents segments de l’industrie des énergies renouvelables qui iront à la conquête des marchés africains, a indiqué, lundi à Alger, son président, Sami Agli.

Par Lina B.

Intervenant lors d’un webinar organisé au siège de cette organisation patronale sous le thème «L’entreprise algérienne dans la dynamique de la transition énergétique», M. Agli a estimé que les entreprises algériennes ont de multiples opportunités de renforcer leur leadership international.
Il a précisé, à ce titre, que la conquête du marché de l’Afrique subsaharienne représentait «un défi à relever» au vu de l’ambition des pays de cette région de développer 30 GW de solaire à horizon 2025.
Selon le président de la Capc, une réflexion «de fond» a été lancée sur le rôle de l’entreprise dans la nouvelle politique énergétique nationale permettant, ainsi, de contribuer à la promotion d’une filière industrielle avec à la clé «la création ou la reconversion de milliers entreprises», en plus de développer des filières de formation, le tout permettant la création de centaines de milliers d’emplois.
Des chantiers vont être lancés dans ce sens, a-t-il révélé, annonçant à l’occasion l’organisation d’un évènement «important» lors duquel «des choses concrètes seront dévoilées», sans donner plus de détails.
M. Agli a souligné «l’urgence» pour l’Algérie de réussir sa transition énergétique basée sur les énergies renouvelables face à une consommation interne de gaz «insoutenable», estimant qu’il ne peut y avoir de transition économique sans transition énergétique.Cette transition est «une priorité nationale» dont dépend la sécurité énergétique de l’Algérie, a-t-il affirmé, ajoutant qu’elle devra reposer sur un mix favorisant les énergies renouvelables.
De son côté, le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour, a lancé un appel aux opérateurs économiques pour le lancement d’une industrie du chauffe-eau solaire.
Il a, en outre, énuméré, lors de son intervention, les différents chantiers sur lesquels son département travaille, en collaboration avec d’autres ministères.
A ce titre, il a évoqué l’objectif fixé de convertir 200 000 véhicules au Sirghaz au cours de l’année en cours, ou encore la conversion entre 5 000 et 10 000 bus et camions au dual-fuel (Diesel/GPLc).
De plus, M. Chitour a fait état d’un projet lancé en collaboration avec le ministère des l’Agriculture pour la plantation d’arbre à croissance rapide afin que le bois représente 2 % du bilan énergétique d’ici à 2030.
Les mosquées vertes est un autre chantier entrepris par M. Chitour, en partenariat avec le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs avec comme modèle la mosquée qui sera réalisée à Sidi Abdallah (Ouest d’Alger). De plus, le ministre a réaffirmé sa détermination à élaborer une première mouture du nouveau modèle énergétique d’ici le mois de juin prochain.
A noter que ce webinar a réuni près de 57 participants dont des représentants de Sonelgaz, Sonatrach, le ministère de l’Energie et l’Aprue.

L. B.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img