20.9 C
Alger
samedi 1 octobre 2022

Energie: Un embargo sur le gaz russe coûterait cher à l’Allemagne

Un embargo européen immédiat sur le gaz russe pourrait coûter à l’Allemagne, fortement dépendante de cette ressource, jusqu’à 5 % de son PIB cette année, selon une estimation publiée par la banque centrale allemande (Bundesbank). «Le PIB réel de l’Allemagne pourrait être jusqu’à 5 % inférieur aux prévisions en cas d’arrêt, volontaire ou subi, des importations de gaz russe», a détaillé la Bundesbank dans son rapport économique mensuel d’avril. Cela équivaudrait à un manque à gagner de «180 milliards d’euros pour la production nationale», a-t-elle ajouté. Dans un tel scénario, l’économie allemande pourrait enregistrer dans une récession de 2 % cette année, estime l’étude. L’inflation, déjà galopante dans le pays, pourrait gagner «1,5 point en 2022 et 2 points en 2023, par rapport à un scénario sans embargo», selon l’institution.
Un embargo sur le gaz russe fait l’objet d’âpres discussions entre les Etats membres de l’UE, depuis le conflit de l’Ukraine. Le gouvernement allemand d’Olaf Scholz est l’un des principaux opposants à un arrêt immédiat des importations, estimant qu’il en va de la paix économique et sociale dans le pays, avec des conséquences sur les autres économies de l’UE.
L’Allemagne, et particulièrement son industrie, est particulièrement dépendant de cette ressource, qui représentait, avant le conflit, 55 % du total de ses importations de gaz.
Farid L.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img