20.9 C
Alger
vendredi 7 octobre 2022

Energie et Mines: Arkab se réunit avec les cadres du secteur

Le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a tenu, jeudi, une réunion avec les cadres du secteur, durant laquelle il a évoqué les défis énergétiques auxquels fait face le pays et les efforts à consentir pour les relever, indique un communiqué du ministère.

Par Farid M.

Cette réunion s’est déroulée au siège du ministère en présence du président-directeur général (P-dg) du Groupe Sonatrach, du représentant du P-dg du Groupe Sonelgaz, du président de la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (Creg), du président de l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (Alnaft), du P-dg du Groupe Manadjim El Djazair (Manal), du président de l’Agence nationale des activités minières (Anam), de la présidente de l’Agence du service géologique d’Algérie (Asga) et des cadres du ministère, souligne la même source.
Exprimant «ses remerciements et sa reconnaissance» au président de la République pour la confiance renouvelée en sa personne, M. Arkab a affirmé «la poursuite de l’action et des efforts au service du pays et de la population».
La croissance et le progrès du secteur de l’Energie et des Mines «n’auront lieu sans la conjugaison des efforts de tous les opérateurs, une démarche qui se répercutera positivement sur l’économie nationale et permettra d’assurer une vie digne et stable à tous les citoyens», a-t-il ajouté.
Le secteur, poursuit M. Arkab, fait face à plusieurs défis, notamment dans le domaine des hydrocarbures, d’où la nécessité de développer les champs pour augmenter la production par Sonatrach seul ou dans le cadre du partenariat et ce, conformément à la nouvelle loi sur les hydrocarbures, ainsi que de relancer les projets pétrochimiques en vue de couvrir les besoins nationaux et réduire les importations. Il a relevé la grande importance du programme de dessalement de l’eau de mer comme alternative face à la rareté des eaux à court et à moyen terme. En matière d’énergie électrique, le ministre s’est dit soucieux de développer et d’élargir le réseau national du transport d’électricité de haute et très haute tension, notamment vers le Sud, en poursuivant le raccordement des zones d’ombre, des exploitations agricoles et industrielles productives au réseau électrique et gazier.
Il a appelé à saisir les opportunités d’investissement offertes dans le continent africain et à promouvoir l’intégration du système électrique et énergétique avec l’Europe.
Il s’agit également d’assurer une meilleure exploitation économique des grandes richesses minières que recèle le pays, à même de créer une richesse et une plus-value ainsi que de l’emploi pour les jeunes et les diplômés.
M. Arkab a mis l’accent sur la nécessité d’exploiter pour de vrai la nouvelle mine de Gara Djebilet et de parachever toutes les mesures relatives au lancement du projet de phosphate tout en œuvrant à développer et à élargir tous les projets miniers.
Le ministre a abordé d’autres volets comme l’énergie nucléaire destinée à la production d’électricité, la protection de l’environnement, les installations énergétiques, l’encouragement de l’intégration nationale dans le secteur de l’Energie et des Mines, la numérisation, l’utilisation des technologies de pointe, l’organisation administrative des directions de l’énergie et des mines et le soutien au start-up.
F. M.

Article récent

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img