37.9 C
Alger
dimanche 14 août 2022

Energie: Accord de principe entre la Belgique et «Engie» pour la prolongation des activités de deux réacteurs

Un accord de principe a été conclu entre l’Etat belge et le Groupe français «Engie» pour la prolongation de 10 ans supplémentaires des activités de deux réacteurs nucléaires devant assurer à la Belgique l’approvisionnement en électricité.

Par Salem K.

Les deux parties comptent aboutir «à un accord définitif d’ici à la fin de l’année et le soumettre à la Commission européenne», ont précisé, dans un communiqué, le Premier ministre Alexander De Croo et la ministre de l’Energie, Tinne Van der Straeten.
Pour l’instant, l’Etat belge et Engie sont convenus «des modalités concernant l’approche future, le timing et le cadre des négociations en vue de cet accord définitif», soulignent-ils.
Ce cadre prévoit que les réacteurs de Doel 4 et Tihange 3 – représentant ensemble une capacité nucléaire de 2 GW – redémarrent en novembre 2026, sous réserve de l’approbation des autorités de sûreté. Ils seront gérés par «une nouvelle société à créer», présentée côté belge comme «une structure stable et durable dans laquelle l’Etat belge et Engie partagent les risques comme les bénéfices». Il s’agit d’«une nouvelle entité dédiée aux deux unités avec une participation de l’Etat belge et d’Electrabel (filiale belge d’Engie, ndlr) à hauteur de 50/50», précise le Groupe français dans un communiqué distinct.
Le gouvernement belge avait annoncé le 18 mars sa décision de repousser de dix ans sa sortie totale du nucléaire qui était prévue en 2025. La promesse d’une sortie progressive du nucléaire est inscrite dans la loi belge depuis 2003. A l’époque, l’accord de gouvernement réaffirmait cet objectif de fermeture des sept centrales du pays d’ici à 2025.
S. K.

 

Article récent

Le 14 Aout 2022

--Pub--spot_img

Articles de la catégorie

- Advertisement -spot_img